Eurodistrict Strasbourg-Ortenau

Quelques réalisations concrètes

  • Affaires sociales 

En 2016 l’Eurodistrict Strasbourg-Ortnau a mis en place un fonds de soutien aux enfants réfugiés, afin de relever les défis de l’accueil des réfugiés en subventionnant des projets destinés à faciliter leur intégration. Le fonds a permis le soutien à 17 projets en 2016, et 50 000 € ont été récoltés en 2017 permettant de financer 21 projets. 

Par ailleurs l’Eurodistrict participe au projet “MARGE – Inscrire les quartiers marginalisés dans l’espace du Rhin supérieur“. Porté par l’École Supérieure en Travail Educatif et Social de Strasbourg (ESTES), la Katholische Hochschule Freiburg et la Fachhochschule Nordwestschweiz, le projet “MARGE“, vise à permettre à l’ensemble des professionnels actifs dans 9 quartiers marginalisés du Rhin supérieur de bénéficier d’une ouverture transfrontalière et des connaissances acquises grâce à ce projet.

  • Culture 

Le Conseil de l’Eurodistrict a défini la culture comme l’une de ses priorités thématiques pour 2018 et 2019. L’Eurodistrict est actif dans ce domaine à travers des actions comme le soutien à la compagnie Baal Novo Théâtre Eurodistrict. Franco-allemande, la compagnie joue des deux côtés de la frontière, sur le territoire de l’Eurodistrict, et notamment en zone rurale. Ainsi 4 000 élèves ont pu participer au festival de théâtre jeune public “Allez Hop !“ en 2015. 

D’autre part l’Eurodistrict finance chaque année depuis 2007 un fonds scolaire pour la promotion du bilinguisme de 30 000€ par an. Il est destiné à tout type d’école (maternelle, primaire et secondaire) située sur le territoire de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, ainsi qu’aux institutions associatives œuvrant dans le secteur pédagogique.

  • Education/Sport/Tourisme

Parmi les projets soutenus par l’Eurodistrict Strasbourg-Orteneau figure le "KM solidarité", une course de solidarité, à laquelle participent chaque printemps près de 20000 enfants français et allemands. L’objectif est de faire se rencontrer les enfants français et allemands et de les faire courir pour une bonne cause. Les enfants sont sponsorisés par les autorités locales et l’argent qu’ils récoltent revient à un hôpital ou à une association pour les enfants handicapés. 

Autre exemple dans le domaine du sport, la piste d’athlétisme couverte de l’Eurodistrict a été l’une des réalisations concrètes de la coopération, avec l’organisation du marathon transfrontalier de l’Eurodistrict.

Les deux villes ont également cherché à développer le tourisme sur le territoire transfrontalier. Ainsi une carte interactive qui recense les sites les plus intéressants à visiter ainsi que des informations sur la vie quotidienne du territoire transfrontalier (localisation des écoles, hôpitaux, structures liées à la jeunesse, au tourisme...) a été mise en ligne sur le site internet de l’Eurodistrict et un guide d’excursion bilingue franco-allemand est disponible gratuitement et en version papier auprès des transporteurs et des offices du tourisme de la région.

L’Eurodistrict a par ailleurs lancé en 2017 le projet “Profiling professionnel“. Ce projet consiste à proposer aux écoles du territoire de participer à un projet d’orientation professionnelle afin de déterminer les profils et filières qui correspondent à chacun des élèves. Le Profiling est une méthode de test scientifiquement fondée, développée par l’Institut für Berufsprofiling de Stuttgart et traduit en français à la demande de l’Eurodistrict. En mettant en relation les écoles françaises et allemandes, ce projet vise à mettre en place un partenariat transfrontalier effectif dans le domaine éducatif et par-delà à la promotion du bilinguisme.

  • Emploi et développement économique

Une agence pour l’emploi franco-allemande a été créée à Kehl entre les agences française et allemande de l’emploi. Cette agence est la première déclinaison d'un accord-cadre de coopération pour le placement franco-allemand, signé entre les deux pays le 26 février 2013 à Strasbourg. Trois autres services de placement transfrontaliers ont par ailleurs été mis en place sur la frontière franco-allemande dans le cadre de cet accord-cadre. Cet accord vise à lever les obstacles que rencontrent les demandeurs d’emplois de part et d’autres de la frontière.

L’emploi est un domaine clef de la coopération dans un territoire où plus de 50 000 Français et 1 500 Allemands franchissent chaque jour la frontière pour aller travailler. Le taux de chômage est actuellement de 9,5% en Alsace contre seulement 4% dans le land du Bade-Wurtemberg.

  • Services publics

Une "Maison de la petite enfance transfrontalière" a été inaugurée en 2014, une initiative née d'un besoin commun des deux villes de disposer de places d'accueil collectives supplémentaires dans les crèches. Le personnel de l'équipe est bilingue.

  • Transport, urbanisme et environnement

Le pont TGV à deux voies, enjambant le Rhin, a été inaugurée en 2010, permettant aux trains reliant Paris à Stuttgart et Munich de circuler à 160 km/h au lieu des 70 km/h initialement. L’harmonisation des connexions TGV Est et ICE allemand fait partie des priorités de coopération de l’Eurodistrict.

Le chantier d’extension du tramway de Strasbourg vers Kehl, initié par la Compagnie des transports strasbourgeois, s'est achevé en 2017. La ligne D du tramway franchit désormais le Rhin, reliant les parties françaises et allemandes de l’agglomération. Cette extension de 2,7 kilomètres a nécessité la création d'un pont. Le projet se justifie par les nombreuses opérations d’urbanisation à l’Est de Strasbourg notamment le projet phare de l’Eco-cité "Strasbourg-Métropole des deux rives". Il a pour ambition d’établir les fondements d’une métropole durable, attractive, solidaire et ouverte sur le Rhin et l’Europe.

  • Coopération portuaire

Les zones portuaires de Strasbourg et Kehl connaissent une évolution liée au positionnement du Rhin dans le réseau fluvial européen, à l’articulation du fleuve avec les autres infrastructures de transport et aux changements affectant les activités industrielles dans leur ensemble. Des enjeux économiques, d’attractivité et d’aménagement concernent les ports et les filières économiques présentes dans les zones portuaires de l’Eurodistrict en matière de fonctionnalités, de potentialités et de complémentarités.
Afin de mieux évaluer les répercussions de ces évolutions sur les métiers, les activités et les besoins en ressources humaines des ports de Strasbourg et Kehl, et de bénéficier d’une visibilité de long terme, une démarche de « Gestion prévisionnelle des Emplois et des Compétences » (GPEC) a été initiée par la Maison de l’Emploi et de la Formation de Strasbourg et l’ADEUS (Agence de développement et d’urbanisme de l’agglomération strasbourgeoise) en 2012.

  • L’implication de la société civile

Consultez par exemple la fiche du projet EGTC.

En 2018 l’Eurodistrict organise les 4èmes rendez-vous "élus-citoyens" organisés par l’Eurodistrict (le 22 mars 2018). Ils sont l’occasion de rencontres et de discussions, notamment sur les thèmes d’actualité de l’Eurodistrict, la culture et la mobilité.