Dunkerque-Flandre occidentale-Côte d'Opale

Dunkerque-Flandre occidentale-Côte d'Opale

Dunkerque-Flandre occidentale-Côte d'Opale

L'historique de la coopération

Les premiers pas de la coopération transfrontalière

Bien que les premiers rapprochements significatifs entre les territoires voisins de la province de Flandre Occidentale et de la région Flandre - Dunkerque - Côte d’Opale remontent à quelques décennies, ce sont les programmes européens Interreg qui intensifient et accélèrent ces échanges, qu’il s’agisse du niveau de connaissance de l’autre côté de la frontière ou de la mise en place de projets transfrontaliers.
Se mettent dès lors en place deux démarches distinctes de rapprochement entre l'arrondissement de Dunkerque et la Flandre occidentale :

  • Une coopération initiée par la Communauté urbaine de Dunkerque, le Pays des Moulins de Flandre, l’Agence d’urbanisme et de développement de la région Flandre-Dunkerque (AGUR), la Province de Flandre occidentale, l'Intercommunale de Flandre occidentale (wvi), le Comité régional de concertation économique et sociale du Westhoek (RESOC) et la Concertation des communes du Westhoek (Westhoekoverleg).
  • Une concertation transfrontalière entre le Pays Cœur de Flandre, la Pays des Moulins de Flandre, le Conseil général du Nord, la Province de Flandre occidentale et la Concertation des communes du Westhoek (Westhoekoverleg).

la plateforme West Vlaanderen / Flandre-Dunkerque

Progressivement, la nécessité d'une démarche globale qui permette la mise en cohérence des rapprochements transfrontaliers à une échelle pertinente se fait sentir.
C'est ainsi que l'ensemble des partenaires susmentionnés ont décidé, rejoints par d'autres, de mettre en place une plateforme regroupant l'ensemble des parties prenantes de la coopération transfrontalière sur ce segment de la frontière. Ceci a donné lieu à la signature d'une Déclaration d'engagement à Furnes (Belgique), le 29 novembre 2004, ainsi qu’à l’installation le 9 juin 2005 de la Conférence permanente, composée des représentants élus des structures partenaires de la plateforme. C’est ainsi que le périmètre de la coopération élargie (Côte d’Opale – Flandre occidentale belge) a été reconnu officiellement par l’Etat français comme un site de "coopération métropolitaine".
Les actions de la plateforme ont porté sur l'aménagement du territoire, les déplacements, l’emploi, le développement économique, la culture, le tourisme, la santé, l'environnement ou encore la ruralité.
Quelques exemples d’actions réalisées par la plateforme :


Plus d'infos sur la plateforme ici.