Terra Salina - Valoriser le patrimoine du sel

Terra Salina - Valoriser le patrimoine du sel
Pays : France, Suisse
Frontière(s) : France-Suisse,
Territoires :
Arc jurassien franco-suisse,
Programme(s) européen(s) :
Interreg VA - France-Suisse
Thème(s) :
- Culture
- Espaces naturels et ruraux
- Développement économique transfrontalier
- Tourisme

Porteur du projet : L’EPCC Saline Royale d’Arc et Senans (France) ; Région Yverdon-les-Bains Jura Lac (Suisse)

L’exploitation du sel et sa commercialisation sur le territoire de l’Arc jurassien ont influencé le développement et l’organisation du territoire. En 2012, le projet ViaStoria met en place un circuit culturel touristique autour de la thématique du sel se basant sur le travail d’inventaire des voies de communication historiques de la Suisse. En 2014, ViaStoria devient le projet Terra Salina.

S’appuyant sur un travail de prospective mené par la Mission Doubs 2017 du Conseil Général du Doubs et ViaStoria, le projet vise à valoriser l’offre touristique dans l’Arc jurassien par les voies historiques du sel et de sites UNESCO franco-suisses.

Dans cette perspective, les partenaires ont commercialisé en juin 2015 une variété de formules d’itinérance multimodales (voies pédestres, cyclables, équestres, transports publics) et de produits touristiques (séjours, objets dérivés, guide touristique, formules de tourisme culturel, naturel, mixte, urbain-rural) autour du sel, élément essentiel du patrimoine transfrontalier de l’Arc-jurassien.
Le projet s’articule autour de trois itinéraires transfrontaliers :
- Via Salina Touristique - Saline royale d’Arc-et-Senans / centre-ville de Berne (en passant par Ornans et Yverdon-les-Bains),
- Via Salina Historique - Saline royale d’Arc-et-Senans / centre-ville de Berne (en passant par Levier et Neuchâtel),
- Via Francigena - Besançon / Martigny (en passant par Ornans, Yverdon-les-Bains et Lausanne)

Le projet, successivement soutenu par les programmes Interreg IV et V, vise à renforcer l’attractivité du territoire auprès des pays et régions voisins, notamment l’Allemagne, la Suisse alémanique et l’Île-de-France.

Partenaires

  • La Grande Saline de Salins-les-Bains (France)
  • La Fédération Régionale des Offices de Tourisme et Syndicat d’Initiative (FROTSI) de Franche-Comté (France)
  • La Fondation des Mines de Bex (Suisse)
  • Les Salines Suisses (Suisse)

Objectifs du projet

  • Créer, promouvoir et commercialiser des produits touristiques s’appuyant sur le patrimoine saunier, les sites UNESCO et les villes thermales du territoire transfrontalier.
  • Mettre en réseau les acteurs touristiques publics et privés (hébergeurs, restaurateurs, producteurs locaux, sites culturels, etc.) et renforcer leurs compétences.
  • Evaluer les besoins à moyen terme en matière d’aménagement du territoire (routes, signalétique, transports, hébergement) au service du développement de la coopération touristique franco-suisse pour alimenter les réflexions des décideurs.
  • Structurer un réseau de professionnels du sel à l’échelle européenne en capitalisant sur l’expérience franco-suisse.

Activités du projet

Mai-juin 2014 : création   de   l’identité   visuelle   et   mise   en   place   des   outils   de communication. Définition  des  itinéraires  avec  les  chargés  de  mission  des  différentes  communautés de communes, des fédérations.

Septembre-novembre 2014 : création d’un fond de cartes franco-suisses du territoire concerné par Terra Salina. Publication des produits touristiques et de produits dérivés originaux.

2015 : commercialisation des produits touristiques et mise en service de la plateforme web, du guide touristique en format numérique et des cartes papier. Evaluation des actions et des retombées économiques et création d’un réseau européen du sel (Cracovie, Bex, Berne, Arc et Senans, Salins, Cervia, Malte, Lorraine)

Mai 2015 : ouverture du site http://www.terrasalina.eu/

Pour plus d'infos : brochure et carte du projet

Durée du projet

Depuis 2012

Coût total

596 636 € (Interreg IV) + 792 370 € (Interreg V)

Subventions européennes

167 428 € (Interreg IV) + 292 500 € (Interreg V)