Schéma de mobilité transfrontalière Luxembourg-Lorraine

Pays : France, Luxembourg
Frontière(s) : France-Luxembourg,
Territoires :
Alzette-Belval,
Thème(s) :
- Aménagement et urbanisme
- Agglomérations
- Développement économique
- Transports
- Emploi

Porteur du projet : Ministère des Transports luxembourgeois

Une partie importante des 70.000 lorrains travaillant aujourd’hui déjà au Luxembourg (équivalant à 20 % des emplois au Grand-Duché et 50 % de l’ensemble des travailleurs frontaliers) utilisent toujours leur voiture individuelle pour se rendre à leur lieu de travail, ce qui entraîne une saturation des principales infrastructures de transport reliant le Grand-duché à la France.
Ainsi, marquée par la saturation des infrastructures routières et la multiplication des pôles à desservir, l’offre de transports collectifs et ferroviaires doit prendre une nouvelle dimension et la complémentarité entre tous les réseaux de transports doit être développée davantage, quels que soient les opérateurs.
Le schéma de mobilité transfrontalière (SMOT), démarche pionnière de coopération transfrontalière en Europe, a donc pour objectif d’augmenter progressivement la part modale des transports alternatifs à la voiture individuelle (covoiturage, transports ferroviaires et collectifs) à 15, 20 puis 25 % de l’ensemble des déplacements Luxembourg-Lorraine.

Partenaires

  • Ministère des Transports luxembourgeois
  • Conseil Régional de Lorraine

Objectifs du projet

Faciliter la mobilité des frontaliers entre la Lorraine et le Luxembourg et intégrer l’inter-modalité au niveau transfrontalier entre les différents réseaux et modes de transport comme élément fondateur de la structuration de l’offre.

Public cible

population locale

Activités du projet

Dès 2008 :

Mise en service de la ligne routière Vila’Ville (Kirchberg-Hayange/Thionville) ainsi que l’élargissement de la gamme Flexway (tarification transfrontalière).

En 2009/2010 :

Un abonnement tout public sera proposé pour simplifier les démarches des usagers du TER et une première démarche d’intégration billettique Lorraine-Luxembourg sera menée.
De nouvelles fréquences et de nouvelles lignes ferroviaires directes entre la Lorraine et le sud du Luxembourg (Esch-sur-Alzette, Belval, Differdange, Pétange, Rodange) seront créées depuis le Sillon Lorrain (Metz, Thionville) et le Pays Haut (Longwy). S'y ajoute la création de 4 lignes de bus transfrontalières au départ de la Lorraine vers Luxembourg-Ville qui seront complémentaires au train.
Concernant les modes alternatifs, la Région Lorraine lancera également une plate-forme internet régionale de co-voiturage pour organiser et développer cette pratique de mobilité.
Pour 2010, les partenaires du SMOT veulent rendre les systèmes billettiques SimpliCités (F) et E-Go (L) compatibles. Toujours dans le domaine ferroviaire, des travaux sont prévus pour augmenter la capacité des réseaux.
Enfin, à l’été 2010, la desserte ferroviaire de Belval (ainsi que d’Esch-sur-Alzette, Differdange, Pétange, Rodange) depuis la Lorraine sera complète avec la mise en service de 4 allers-retours CFL-TER quotidiens.

Horizon 2015/2020/2030 :

Ces projets prévus à court terme seront complétés par des projets communs programmés à l’horizon 2015, 2020 et 2030, qui seront déclinés en lien avec les projets de l’ensemble des acteurs de la mobilité.