Contact

Colette MARIE Département du Pas-de-Calais
Mail :
marie.colette@pasdecalais.fr

Lien(s)

PASSAGE, renforcer le développement bas-carbone des régions maritimes frontalières

PASSAGE, renforcer le développement bas-carbone des régions maritimes frontalières

Pays : France, Royaume-Uni, Finlande, Estonie, Danemark, Grèce, Italie, Albanie
Thème(s) :
- Coopération maritime

Porteur du projet : Conseil départemental du Pas-de-Calais (France)

Le projet PASSAGE (Public AuthoritieS Supporting low-cArbon Growth in European maritime border regions), lancé le 12 mai 2016 à Boulogne-sur-mer, se base sur le constat que les détroits d’Europe, coeurs des régions maritimes frontalières, sont d’importants points de passage qui concentrent flux et activités et génèrent une importante pression carbone. L’objectif du projet est d’améliorer la prise en compte de ce défi sur 5 frontières maritimes.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Initiative des détroits d’Europe impulsée en 2010 par le Département du Pas-de-Calais, qui s’est engagé en tant que chef de file du projet PASSAGE cofinancé à 85% par le Fonds Européen pour le Développement Régional (FEDER) via le programme Interreg Europe pendant 4 ans (2016-2020).

Le projet, organisé en deux phases, permettra à la fois d’établir un état des lieux de la situation dans chaque détroit en favorisant des échanges réguliers, notamment de bonnes pratiques ou d’expériences positives comme négatives, mais aussi de définir un plan d’actions global qui concrétisera le projet dans les territoires de chaque partenaire.

Les frontières maritimes concernées et les principaux partenaires du projet :
- Le détroit du Pas de Calais (frontière maritime franco-britannique), avec l’implication du Département du Pas-de-Calais (France) et du Comté du Kent (Royaume-Uni)
- Le Golfe de Finlande (en Baltique centrale), impliquant le Conseil régional d’Heslinki-Uusimaa (Finlande) et le Gouvernement du Comté d’Harju (Estonie)
- Le détroit du Fehmarn (frontière maritime germano-danoise) avec l’implication du Fehmarn Development (Danemark)
- Le Canal de Corse, entre la France et l’Italie, avec les chambres de commerce de Livourne (Italie) et de Bastia Haute-Corse (France)
- Les détroits d’Otrante et de Corfou, avec la Province de Lecce (Italie), la Région Vlora (Albanie), la Région des Iles Ioniennes (Grèce) et InnoPolis (Grèce).

Partenaires

  • Conseil départemental du Pas-de-Calais (France)
  • Comté du Kent (UK)
  • CCI Bastia Haute-Corse (France)
  • CCI Maremma et Tirreno (Italie)
  • Comté d’Harju (Estonie)
  • Région Helsinki-Uusimaa (Finlande)
  • Femern Belt Development (Danemark)
  • Région des Iles Ioniennes (Grèce)
  • InnoPolis (Grèce)
  • Province de Lecce (Italie)
  • Région Vlora (Albanie)

Objectifs du projet

Le projet PASSAGE a pour objectif de renforcer la coopération transfrontalière à l’échelle de 6 détroits en Europe afin de :

  • Mieux identifier l’impact des activités maritimes, portuaires et industrielles sur le bilan carbone de ces territoires très spécifiques, qui concentrent d’importants flux maritimes internationaux.
  • Agir par-delà la frontière pour réduire les émissions de gaz carboniques générées par les activités liées au détroit, afin de renforcer l’attractivité de ces territoires et de saisir pleinement le potentiel lié au développement d’une économie décarbonée.

Activités du projet

  • Etude détaillée des émissions de gaz carboniques à l’échelle de chaque détroit (côtes et bras de mer)
  • Etude de pratiques exemplaires visant à réduire l’impact carbone des activités liées au détroit (exemple : la traversée de passagers)
  • Ecriture et mise en œuvre de plans d’action transfrontaliers, avec des actions concrètes au service d’une réduction des émissions de gaz carboniques et d’une meilleure qualité de vie dans ces régions maritimes transfrontalières.

 

Plus d'informations sur le site du projet (en anglais uniquement).

Durée du projet

2 ans pour l’élaboration des plans d’action, d’avril 2016 à mars 2018 et 2 ans pour la mise en œuvre des actions prévues, d’avril 2018 à mars 2020

Coût total

1,9 millions d'euros, partagés entre les 11 partenaires du projet

Subventions européennes

1,6 million d’euros, correspondant à un cofinancement à 85% des activités du projet par le Fonds européen pour le développement régional (FEDER) dans le cadre du programme de coopération Interreg Europe.