Parc naturel régional des Ardennes et Parc naturel de Viroin-Hermeton

Parc naturel régional des Ardennes et Parc naturel de Viroin-Hermeton

Countries: Belgium , France
Regions concerned: Région Grand Est (France); Province de Namur (Belgique)

Overview

  • Présentation et mode de gouvernance du PNR Ardennes
  • Le Parc naturel de Wallonie de Viroin-Hermeton
  • Actions transfrontalières sur le territoire des deux parcs

Présentation et mode de gouvernance du PNR Ardennes

Le Parc naturel régional (PNR) des Ardennes, labellisé le 21 décembre 2011, s’étend sur un territoire de 117 000 hectares allant de Givet à Rumigny. Il est composé de 92 communes réparties sur 9 cantons au Nord du département des Ardennes.
Le territoire du Parc est principalement desservi par des réseaux routiers ou ferrés depuis Charleville-Mézières et la ville de Sedan.
Sa situation géographique proche de la Belgique lui confère une dimension frontalière.

La discussion autour de la création du PNR des Ardennes a débuté dès les années 60 mais n’a pris d’ampleur qu’en 1999 avec la mise en place d’une association de préfiguration. Celle-ci a entrepris la réalisation d’un diagnostic territorial stratégique aboutissant à l’établissement d’un avant-projet de charte en décembre 2002. Après une première consultation publique, le syndicat mixte a remplacé l’association du PNR en 2005.
Le Syndicat va progressivement évoluer en véritable instance de décision et de gestion. Il est composé des communes adhérentes ainsi que des communautés de communes concernées par le périmètre d’étude pour la création du Parc, du Département des Ardennes et de la Région Grand Est.

Sa dimension frontalière, avec le quasi enclavement de la Pointe de Givet dans le territoire belge, induit la question d’un parc transfrontalier. Cette hypothèse n’a toutefois pas été retenue en raison de la disparité de taille entre le parc français et le parc naturel de Wallonie de Viroin-Hermeton, et du fait des différences de statuts juridiques. L’option privilégiée a donc été la création du PNR des Ardennes comme base de départ d’une action de coopération.

Objectifs

Tel que formalisé dans sa "Charte objectif 2023" (prorogée jusqu'en 2026), le Parc propose de centrer ses missions autour de trois axes :

  • Diversifier l’activité économique en valorisant durablement les ressources du territoire
  • Révéler et préserver la richesse des patrimoines naturels et paysagers, et accompagner les mutations environnementales
  • Agir en faveur de l’identité et de la qualité de vie des Ardennes en impulsant des partenaires solidaires

La préservation du patrimoine naturel et paysager est l’un des enjeux clés du PNR des Ardennes. Cette volonté s’est notamment traduite par l’adhésion du Parc au réseau "Natura 2000", un outil pour la biodiversité visant la mise en commun des connaissances et expériences des différents sites membres.
Parmi les champs de diversification ciblés, le tourisme représente lui aussi un enjeu particulier.

Le Parc naturel de Wallonie de Viroin-Hermeton

A la frontière avec le PNR des Ardennes, le Parc naturel Viroin-Hermeton (PNVH) a été créé en 1998. Il s’étend sur près de 50 000 hectares sur les communes de Philippeville, Couvin et Viroinval, situées au sud de la Province de Namur en Belgique.
Le PNVH, d'un point de vue naturel, s'étend sur quatre zones : le Condroz, la Fagne, la Calestienne et l'Ardenne. Ces quatre zones se distinguent du point de vue géologique, faunistique, floristique et paysager.

Dans le but d’une gestion cohérente du territoire, le Parc s’est doté d’un plan de gestion 2017-2027 visant à favoriser le développement économique durable ainsi que l’aménagement du territoire, tout en améliorant la protection et la gestion des ressources naturelles et du patrimoine.
De par sa richesse archéologique, historique, architecturale et folklorique, le Parc possède un fort potentiel touristique. La randonnée pédestre, le VTT, le cyclotourisme, le kayak, la randonnée équestre y sont particulièrement bien développés. Le Parc naturel se situe d'ailleurs au sein de la Forêt du Pays de Chimay, un territoire touristique dynamique. Quelques attractions touristiques phares y sont présentes telles que les Grottes de Neptune à Petigny (25.000 visiteurs par an), les Jardins d'Ô à Nismes et les souterrains de Philippeville. Musées, centres culturels, centres d’interprétation sont également présents en nombre et participent à cette dynamique.

Actions transfrontalières sur le territoire des deux parcs

La Belgique représente un réel potentiel en termes d’emploi, de visiteurs et de services. Sous l’impulsion de l’axe 3 de la Charte du Parc naturel régional des Ardennes, celui-ci a engagé une coopération transfrontalière active avec la Wallonie.

Depuis 2017, des journées d’échanges techniques ont lieu à intervalles réguliers entre les deux parcs. Des thématiques diverses y sont abordées de manière transfrontalière comme la lutte contre les inondations, le tourisme fluvial, etc.

Afin de promouvoir l’attractivité des deux parcs, de nombreux projets y sont développés. Parmi ceux-ci figurent la création d’un circuit de randonnée entre les deux pays, la boucle du réseau "ELFE", et des journées "circuits courts", "mobilité douce", "gestion forestière" y sont organisées.

Le projet de gestion commune et participative de l’eau "contrat de rivière Semois/Semoy", mené conjointement par la Communauté de communes des Vallées et le Plateau d’Ardenne a pour objectif la restauration environnementale de la rivière Semois, dont le bassin est situé entre le département des Ardennes et la Région wallonne, tout en montrant les apports de ce type de gestion transfrontalière.

Le programme Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen encourage lui aussi le développement du territoire des Ardennes. Il finance notamment le projet "Ardenne Cyclo" qui vise la création de deux vélo-routes touristiques transfrontalières à travers le massif ardennais.
Egalement grâce au portefeuille "Ardenne Attractivity", les provinces de Liège et de Luxembourg ainsi que le Grand-Duché de Luxembourg se sont associés pour porter le projet Agreta, "Ardenne Grande Région Eco-Tourisme et Attractivité", ayant pour but d’accroître l’attractivité globale des Ardennes.