Communauté de Travail des Pyrénées

Pays : Espagne , France , Andorre
Régions concernées : Régions Nouvelle-Aquitaine, Occitanie (France) ; Communautés autonomes Aragon, Catalogne, Euskadi, Navarre (Espagne) ; Principauté d’Andorre.

Sommaire

Présentation

La Communauté de travail des Pyrénées (CTP) a été créée en 1983 sous l’impulsion du Conseil de l’Europe afin de doter les Pyrénées d’une structure de coopération transfrontalière. En 1993, cette communauté s’est constituée en association et en 2005, elle s’est dotée du statut de Consorcio, entité juridique de droit public espagnol. Ce statut lui a permis notamment de devenir autorité de gestion du programme de coopération transfrontalière franco-espagnol POCTEFA pour la période 2007-2013, et elle le demeure aujourd’hui : d’ici 2020, 62 projets sont programmés, pour 140 millions d’euros, dans les domaines de la recherche et de l’innovation.
La CTP a pour objectif principal de contribuer au développement du Massif pyrénéen. Elle vise à favoriser les échanges entre les territoires et les acteurs du massif, aborder de manière intégrée les problématiques liées au massif, rechercher des solutions conjointes face aux enjeux identifiés et engager des actions partagées et structurantes de portée transfrontalière.
La Communauté de travail des Pyrénées (CTP) réunit sept collectivités territoriales situées le long de la chaîne des Pyrénées. Elle s'étend ainsi sur 254 680 km2 et concerne plus de 23 millions d'habitants (2016-2017). La densité y est très inégale : elle varie de 25 hbts/km2 en Aragon à 293 hbts/km2 en Euskadi.

Historique

Il s’agit de la première organisation de coopération entre la France, l’Espagne et l’Andorre à l’échelle du massif. La déclaration finale de la "Conférence sur les régions pyrénéennes", qui s'est tenue à Jaca en 1982 sous les auspices du Conseil de l'Europe, a permis de jeter les bases de la création de la CTP.
En 1983, trois Conseil régionaux français (Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon) et quatre Communautés autonomes espagnoles (Catalogne, Aragon, Navarre et Pays Basque/Euskadi) ont signé le protocole d’accord constitutif de la CTP. A partir de 2012, l’Andorre est devenu membre de la CTP, via l’Organisme andorran de coopération transfrontalière (OACT).
En 1993, cette communauté s’est constituée en association et, en 2005, elle s’est dotée du statut de Consorcio, entité juridique de droit public espagnol. Ce statut lui a permis notamment de devenir autorité de gestion du programme de coopération transfrontalière franco-espagnol POCTEFA pour la période 2007-2013. La CTP a également rédigé les travaux de préparation du programme 2014-2020 et souhaite conserver l'autorité de gestion pour cette période.
Ce statut n'est cependant qu'une étape. A terme, la CTP envisage de se transformer en Groupement européen de coopération territoriale (GECT).