Les services franco-allemands de placement pour l'emploi

Quatre services de placement transfrontalier franco-allemands ont été mis en place afin de favoriser l'emploi et l'adéquation entre l'offre et la demande de part et d'autre de la frontière.

Près de 47 000 Français franchissent chaque jour la frontière franco-allemande pour travailler en Allemagne, où les besoins de main d’œuvre sont élevés et amenés à croître dans les prochaines décennies. Les chiffres du chômage témoignent d'une situation de l'emploi contrastée de part et d'autre : l'Alsace compte 9,5% de chômage (avec des taux dépassant les 10 et 11% dans les agglomérations de Strasbourg et Mulhouse), alors que le Bade-Wurtemberg jouit d'une situation de quasi plein-emploi avec seulement 4% de chômage.

C'est dans ce contexte que Pôle Emploi et l’Agence fédérale pour l’emploi (Bundesagentur für Arbeit) travaillent depuis plusieurs années à l’amélioration du placement transfrontalier : échanges d’offres et de profils, diffusion par la presse et la radio, organisation de rencontres-recrutements, participation conjointe à des salons, ateliers à Pôle Emploi et dans les lycées professionnels, campagnes de mailing aux employeurs, etc.

Ce partenariat a abouti à un accord-cadre de coopération , signé en février 2013 par les ministres du travail français et allemand, Michel Sapin et Ursula Von der Leyen. Il s'est concrétisé avec la création de quatre services de placement transfrontalier situés le long de la frontière franco-allemande :

  • Service de placement Strasbourg-Ortenau, entre les agences de Strasbourg et Offenburg, créé le 26 février 2013
  • Service de placement du territoire PAMINA, entre les agences d’Haguenau, Wissembourg, Landau et Karlsruhe-Rastatt, créé le 20 septembre 2013
  • Service de placement entre les agences du Haut-Rhin et celles de Freiburg et Lörrach, créé le 26 octobre 2013
  • Service de placement entre les agences de Sarrebruck et Sarreguemines, créé le 15 novembre 2013.

Focus sur :

Le service de placement Strasbourg-Ortenau

Le service de placement transfrontalier de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau répond aux besoins des demandeurs d'emploi et des employeurs des deux côtés du Rhin.
Situé place de la gare, à deux pas du pont de l'Europe reliant Strasbourg à la ville allemande de Kehl, il a ouvert ses portes en février 2013.
Il accueille les demandeurs d'emploi français et allemands afin de développer un marché de l’emploi commun et lever les obstacles au placement franco-allemand pour assurer un équilibre entre offres et demandes de part et d'autre de la frontière ; l'objectif est de réduire le chômage tout en aidant les entreprises dans leurs recrutements.
Les résultats de la première année : 600 candidats français inscrits et plus de 3000 offres d’emploi allemandes publiées. Sur ces 600 candidats, plus de 200 ont trouvé un travail grâce à l'agence.

Contact :
Marlyce BREUN
Directrice Stratégie et Relations Extérieures
Pôle Emploi Alsace
marlyce.breun01@pole-emploi.fr
+33 (0)3 88 10 88 03

Le service de placement Sarre-Lorraine


Le service de placement Sarre-Lorraine a ouvert ses portes en novembre 2013 en Lorraine.
Sur ce territoire, ce sont près de 30 000 Lorrains qui vont travailler du côté allemand (Sarre/Rhénanie-Palatinat). Huit conseillers pour l'emploi bilingues collaborent ainsi pour faciliter l'accès au marché du travail par-delà la frontière. Ils sont installés dans les agences pour l'emploi de Sarreguemines et de Sarrebruck.
"La plupart des offres sont en Allemagne et la demande en France", rappelait le directeur de l'agence Pôle Emploi de Sarreguemines, qui est lui-même Allemand. Il y a par exemple un besoin très fort de personnel qualifié dans l'industrie, la santé, le social, ainsi que dans le commerce et les transports.
Après un peu plus d'un an de fonctionnement, le service livre son premier bilan, très positif : 301 demandeurs d'emploi ont retrouvé un travail parmi les 538 d'entre eux suivis dans le cadre de ce dispositif durant l'année 2014. Depuis sa création, 776 demandeurs d'emploi avec un projet professionnel transfrontalier, ont été suivis.
Bénéficier de ce service reste conditionné à un pré requis : maîtriser l'allemand au niveau correspondant au métier recherché. Même si l'entreprise cherche un collaborateur de langue française, la maîtrise de la langue allemande est nécessaire.
Aussi, un travail de coordination important reste à accomplir en matière de reconnaissance des diplômes, valorisation des périodes de formation professionnelle, et apprentissage de la langue du voisin.

Contact :
Jürgen Beckerq
Directeur Pôle Emploi Sarreguemines
jurgen.becker@pole-emploi.fr
+33 (0)3 87 98 96 51