Actualités

Pour une gestion transfrontalière des inondations : ce que dit le rapport de la mission confiée à François Decoster

Juin 2024

Pour une gestion transfrontalière des inondations : ce que dit le rapport de la mission confiée à François Decoster

Suite aux inondations dans les Flandres intérieures en novembre 2023 et janvier 2024 ayant nécessité l'activation du plan "MAGETEAUX" (voir notre fiche projet*), le Président de la République a confié à François Decoster, Maire de Saint-Omer, une mission d’analyse des pratiques et politiques de prévention et de gestion des crues chez nos voisins.

Le rapport vient d’être publié, retrouvez-le ici.

Quid du transfrontalier ?

Une partie du chapitre 3 concernant les « actions et axes de progrès » est dédiée au renforcement de la coopération transfrontalière. Après un rappel de l’historique des précédentes coopérations, le rapport met en avant la voix du Ministère néerlandais des Infrastructures et de la Gestion de l’eau, qui a souhaité souligner « l’importance des coopérations transfrontalières dans la prévention des inondations fluviales et la gestion des crises ». Les candidatures de la Région Hauts-de-France ainsi que du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie au statut d’observateur de l’Union Benelux+ devraient permettre de renforcer la coopération transfrontalière dans le domaine de l’eau, tout comme la signature, le 3 avril, d’une feuille de route de coopération entre la Région Hauts-de-France et les Pays-Bas. Plus généralement, la qualité particulière de l’eau comme « un sujet de coopération prioritaire » ainsi que l’importance des groupes de travail ont été soulignées.

Cette section aboutit à la neuvième recommandation : « Accentuer les coopérations transfrontalières dans la gestion de l'eau et la prévention des inondations pour développer le partage des bonnes pratiques et les réflexes de gestion commune des crises ». La dixième recommandation concerne quant-à-elle la mise en place d'une nouvelle institution « chargée […] du portage politique de l’anticipation du changement climatique ». Une institution que le rapport préconise d’articuler avec les comités de bassin, le gouvernement flamand montrant lui-même un intérêt « pour des coopérations transfrontalières entre les autorités qui seront en charge ».

Plus généralement, le « plan Sigma50 », mis en place pour la première fois en 1977 en réaction à une inondation majeure causée par une onde de tempête en 1976 sur le bassin transfrontalier de l’Escaut en France, en Belgique et aux Pays-Bas, est cité en exemple. Il est également précisé que des exercices de stress test doivent être entrepris dans une démarche transfrontalière.

* Fiche projet "Mageteaux".
Photo : Projet Mageteaux / Romy Vanhooren

Retour à la liste