Microprojets et dispositifs similaires

Microprojets et dispositifs similaires

Microprojets et dispositifs similaires

Sommaire

Microprojets et dispositifs similaires 

La société civile fait l’objet d’actions spécifiques de coopération transfrontalière de la part des institutions locales, transfrontalières et européennes, pas seulement depuis la Coopération Territoriale Européenne, née il y a 25 ans. Aujourd’hui, les autorités publiques de tous niveaux, en particulier l’UE, sont accusées d’être distantes des citoyens. Dans ce contexte, il s’agit d’identifier et de valoriser et accompagner les initiatives impliquant les habitants des régions frontalières, longtemps restées dans l’ombre de projets transfrontaliers de taille plus importante.  

Plusieurs appellations existent pour les désigner : « microprojets » dans le cadre d’INTERREG, activités « People-to-people » selon l’eurodistrict  PAMINA ou autres « fonds de coopération transfrontalière» pour les rencontres, le sport, la jeunesse… Des dispositifs variés sont mis en place pour encourager ces projets de petite envergure, visant à donner la capacité aux citoyens, à la société civile et aux petites structures oubliées des financements nationaux et européens de déposer des idées de projets à travers un cadre dédié,  mettant à leur disposition des ressources gérables par des petites structures privées ou des petites collectivités. De tels dispositifs encouragent l’inclusion des citoyens dans la coopération transfrontalière et donc la construction européenne, c’est pourquoi ils méritent d’être promus. 

Pour une meilleure compréhension et par mesure de simplicité, nous ferons référence à ces dispositifs variés en employant le terme de « microprojet ». Les dispositifs pour les microprojets/projets people-to-people sont proposés par des programmes INTERREG, des structures transfrontalières, mais aussi des départements frontaliers. La MOT a analysé ces dispositifs aux frontières françaises et a mené une série d’entretiens avec les acteurs qui les portent au quotidien. Une base de données a ainsi été constituée, nous permettant de nous livrer à une analyse transversale des dispositifs pour les microprojets.