Développement économique transfrontalier

Recommandations

A l’échelle locale

  • Développer la gouvernance du développement économique transfrontalier
    – favoriser le dialogue entre les différents acteurs concernés : les acteurs économiques, les collectivités locales, les universités et les autres acteurs concernés (comme les chambres de commerce et d’industrie, les agences de développement…) de part et d’autre de la frontière pour la conception et la réalisation de projets transfrontaliers,
    – créer des agences de développement transfrontalières,
    – développer en transfrontalier des clusters et pôles de compétitivité,
    – coordonner en transfrontalier le développement de la recherche et de l’activité universitaire.
  • Créer des instruments et des outils/services spécifiques à la disposition des entreprises
    – créer des plates-formes d’entreprises (réseau de coopération, d’échange d’expérience et de bonnes pratiques, d’accompagnement dans leurs démarches) et mettre en place des outils de travail collaboratifs en ligne,
    – promouvoir la création d’outils et de facilitateurs financiers pour les entreprises tels que des fonds de capital-risque transfrontalier.
  • Inscrire le développement économique dans un développement territorial équilibré le long des frontières
    – inscrire le projet de développement économique dans un projet de territoire porté politiquement et dans une stratégie commune à moyen terme, portée par les acteurs concernés.

Aux échelles régionales et nationales

  • Organiser la coordination entre Etats, frontière par frontière, des législations (domaine fiscal, formation (équivalence des diplômes) etc.) et le cas échéant mettre en place des expérimentations.

A l’échelle européenne

  • Promouvoir la mise en réseau et la capitalisation d’expériences de développement économique transfrontalier au niveau européen
    – développer les réseaux d’assistance technique au développement économique transfrontalier,
    – rendre visible les travaux menés en la matière afin d’essaimer l’expérience acquise sur d’autres territoires transfrontaliers,
    – favoriser la prise de conscience par les acteurs publics et privés, de la valeur ajoutée de la coopération en matière de développement économique.

A TOUS LES NIVEAUX

  • Développer la connaissance et la recherche sur l’économie des territoires transfrontaliers
    – au niveau local/régional, développer des outils de connaissance partagée,
    – au niveau national/européen, développer la connaissance et la mise en réseau (par exemple au niveau de l’Executive Agency for Competitiveness & Innovation (EACI) ou du réseau "Enterprise Europe Network" (EEN)).