Développement économique transfrontalier

Contribuer à la compétitivité du territoire

Il est également important d’inscrire la démarche dans une planification territoriale à long terme. Les démarches de développement économique s’inscrivent dans des espaces organisés. Or seuls une vision concertée bi ou tri-nationale et un véritable projet de territoire permettent d’organiser les espaces transfrontaliers. En d’autres termes, les démarches d’aménagement doivent également favoriser l’objectif du développement économique.

L’attractivité des territoires transfrontaliers dépendra notamment de la qualité de l’offre en matière de grands équipements structurants (grand équipements universitaires, hospitaliers, infrastructures, offre haut débit, etc.), comme des services publics et des services aux entreprises. 

Pour la concrétisation de ce type d’équipement, les documents d’orientation stratégique utilisés (qui se traduisent souvent dans les schémas de planification) deviennent d’autant plus important, car dans un contexte transfrontalier, il s’agit notamment de coordonner et de mutualiser des équipements existants ou en projet.

La notion de compétitivité fait par ailleurs référence à une nouvelle dimension comme la capacité d’adaptation de la main-d’œuvre (à travers des formations, etc.).

Des secteurs économiques appelant une attention particulière en transfrontalier sont par exemple la logistique (infrastructures, services, mise en réseau des plateformes,…), le tourisme, etc. Plus encore que dans un contexte purement national, l’obtention d’une vision commune pour optimiser l’implantation de tel grand équipement (aéroport, etc.) au bénéfice de tous reste difficile et requiert un portage politique fort et une vision de long terme. 

Pour une bonne harmonie et efficacité de la coopération, il faudra également prendre en compte la nécessité d’un agenda commun entre les secteurs privé et public (par exemple en termes de calendrier de mise en place de politiques publiques, d’appel à projet des fonds européens etc.).

Le branding (en français : mise en place d’une stratégie de marque) et le marketing territorial commun de l’espace transfrontalier ajoutent à l’attractivité du territoire. La promotion commune de l’espace économique transfrontalier par exemple à travers des initiatives locales (médias, etc.), la promotion à l’international des produits, services et savoir-faire, peut apporter une grande valeur ajoutée.