TRIA – TRansports Intégrés Alpins

Pays : France, Italie
Frontière(s) : France-Italie-Monaco,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IVA - Alcotra
Thème(s) :
- Aménagement du territoire et urbanisme
- Transports

Porteur du projet : Agence pour la mobilité métropolitaine de Turin

Le projet "TRIA" est développé dans le cadre du programme Alcotra 2007-2013 en cohérence avec l'objectif général d'affronter les "problèmes de mobilité et de liaison". TRIA vise ainsi à définir une stratégie pour améliorer le système de transport public au service de la population, de l'activité économique et touristique du territoire, à l'échelle de chaque zone et au niveau transfrontalier. Plus spécifiquement, le projet concerne le développement progressif du transport public dans les zones transfrontalières à cheval entre les régions historiques alpines de la Savoie (Maurienne/Basse Vallée de Suse) et du Dauphiné (Briançonnais/Haute Vallée de Suse).

Partenaires

  • Province de Turin (IT)
  • Communauté de Montagne Vallée de Suse et Val Sangone (IT)
  • Commune de Bardonecchia (IT)
  • Commune de Oulx (IT)
  • Syndicat du Pays Maurienne (FR)
  • Communauté de Communes du Briançonnais (FR).

Objectifs du projet

  • Meilleure coordination des services et renforcement de l'information au public par le biais d'un observatoire de transports transalpins.
  • Développement d'un réseau de transport mixte associant le bus et le train, au service de la mobilité touristique et locale palliant aux problèmes de trafic.
  • Prolongements envisagés avec la construction de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

Public cible

Population locale et touristes

Activités du projet

  • Analyse conjointe des besoins et définition de différents schémas intermodaux en concordance avec une finalité de développement du territoire et des espaces transfrontaliers.
  • Réalisation et mise en œuvre de services d'info-mobilité transfrontaliers bilingues.
  • Actions communes pour la diffusion de la culture du transport doux, le développement des transports durables, la valorisation du transport ferroviaire.

Durée du projet

21 mois

Coût total

470 000 €

Subventions européennes

278 240 €