SuMo-Rhine (Sustainable Mobility Rhine)

SuMo-Rhine (Sustainable Mobility Rhine)
Pays : Allemagne, France, Suisse
Frontière(s) : France-Allemagne, France-Suisse, Allemagne-Suisse,
Territoires :
Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, Eurodistrict trinational de Bâle,
Programme(s) européen(s) :
Interreg VA - France-Allemagne-Suisse (Rhin supérieur)
Thème(s) :
- Environnement, ressources, déchets
- Transports

Porteur du projet : Institut de technologie de Karlsruhe – Institut franco-allemand de recherche sur l’environnement (DFIU)

Le projet “SuMo-Rhine - Promouvoir la mobilité durable dans la région du Rhin supérieur“ vise à optimiser les systèmes de transport dans les zones métropolitaines de Bâle et de Strasbourg. Une analyse des transports transfrontaliers existants doit permettre de juger de leur efficience et d’évaluer l’impact des politiques de mobilité.

En se basant sur les résultats de cette analyse, les partenaires du projet formulent des propositions d’amélioration des politiques, avec pour objectif de promouvoir la mobilité durable respectueuse de l’environnement et d’encourager l’usage des modes de transport alternatifs.

Partenaires

  • Ministère de l’économie, des transports, de l’agriculture et de la viticulture de Rhénanie-Palatinat (DE)
  • Université de Coblence-Landau (DE)
  • Energiedienst Holding AG (CH)

Objectifs du projet

  • Promouvoir la mobilité durable dans les métropoles de Bâle et de Strasbourg
  • Adapter les politiques de mobilité aux besoins de la population
  • Développer de nouvelles liaisons transfrontalières dans l’espace du Rhin supérieur
  • Proposer des solutions écologiques et économiques de déplacement

Activités du projet

  • Analyse et évaluation des systèmes de transport transfrontaliers existants
  • Elaboration d’un système d’indicateurs, des modèles et des cartes sur la mobilité
  • Formulation des propositions des nouvelles politiques de mobilité
  • Développement d’une application mobile présentant les modes alternatifs de transport dans les zones concernées

Durée du projet

à partir de septembre 2018

Coût total

2 720 000 €

Subventions européennes

1 460 000 €