Réintégration neurologique

Pays : Belgique, Pays-Bas
Frontière(s) : Belgique-Pays-Bas,
Programme européen :
Interreg III A - Belgique-Pays-Bas
Thème(s) :
- Inclusion sociale
- Santé
- Education, formation, langues
- Emploi

Porteur du projet : Centre Overpelt de réhabilitation neurologique et de multiple sclérosis

Tant en Flandres qu'aux Pays-Bas, les personnes atteintes de sclérose en plaques (MME), victimes de traumatismes sévères ou d'attaques, ont des difficultés à entrer sur le marché de l'emploi. Lorsqu'une assistance est prévue, elle intervient trop tard et les individus souffrent déjà de discriminations professionelles ou personnelles. La perte de compétences induite durant les périodes de maladie ou de faible santé physique rend le retour sur le marché du travail difficile.

Partenaires

  • Academisch Ziekenhuis Maastricht (Pays-Bas);
  • Revalidatiecentrum Blixembosch (Eindhoven - Pays-Bas);
  • Hoensbroeck Revalidatiecentrum (Hoensbroek - Pays-Bas);
  • Revalidatiecentrum Leijpark (Tilburg) (Pays-Bas);
  • Academisch Ziekenhuis Middelheim (Antwerpen - Pays-Bas);
  • Nationaal MS Centrum (Melsbroek - Flandres);
  • Ziekenhuis Oost-Limburg (Genk - Flandres).

Objectifs du projet

Le projet a pour but de créer un réseau transfrontalier durable afin d'échanger des connaissances, des pratiques, de structurer la coopération future, et de rendre disponible un ensemble pratique de tests psychologiques et de méthodes mesurant la pression physique et mentale dans les centres de réadaptation du territoire transfrontalier.

Activités du projet

Le programme de traitement prévu pour les patients en réintégration consiste en quatre phases :

  1. Premièrement, le projet a évalué les possibilités d'emploi futur par rapport aux voeux des patients, et comparé ce résultat au poste occupé ou demandé avant l'apparition de leurs problèmes de santé.
  2. Deuxièmement, en consultation avec l'employeur, le salarié, le médecin du travail, le fournisseur de soin et les autres personnes impliquées, le plan de réadaptation est élaboré par rapport au poste vacant.
  3. Troisièmement, la méthode sur mesure de traitement est ajustée spécifiquement pour permettre la récupération des compétences exigées pour accomplir les missions du poste.
  4. Quatrièmement, les experts conseillent à l'employeur de créer un lieu de travail, approprié et adapté à la personne en réinsertion.

Durée du projet

01/07/2003 - 30/06/2006

Coût total

3 079 440 €

Subventions européennes

1 500 000 €