Projet de réseau de chaleur transfrontalier Strasbourg-Kehl

Pays : Allemagne, France
Frontière(s) : France-Allemagne,
Territoires :
Eurodistrict Strasbourg-Ortenau,
Thème(s) :
- Energies
- Logement, habitat, foncier

Ce projet transfrontalier franco-allemand vise à récupérer la chaleur produite par l’aciérie Badische Stahlwerke de Kehl pour chauffer les habitations strasbourgeoises. L’aciérie produit 2,2 millions de tonnes d'acier par an et consomme 120 millions de térawatts/heure par an, soit l’équivalent des besoins en électricité de la ville de Stuttgart, et relâche de grande quantité de chaleur. La construction d’un tuyau de 8,5 km situé sous le Rhin va permettre de transporter l’eau chauffée à 160 °C de l’aciérie vers Strasbourg. La chaleur récupérée pourra alimenter 4.500 logements dans un premier temps, et jusqu'à 20.000 logements sur le long terme.

Partenaires

  • Eurométropole de Strasbourg (France)
  • Région Grand Est (France)
  • Land du Bade-Wurtemberg (Allemagne)
  • Gouvernement fédéral allemand
  • Ville de Kehl (Allemagne)
  • Aciérie BSW (Allemagne)
  • BK Bioenergie (Allemagne)

Objectifs du projet

Transporter la chaleur résiduelle émise par l’aciérie Badische Stahlwerke vers la France pour chauffer les logements strasbourgeois du quartier des Deux-Rives, de l’hôpital civil et de la Petite-France.

Activités du projet

  • Ramener la fumée des fours, où la ferraille est fondue à 6.000 degrés Celsius, à 160 degrés par le biais d’un échangeur hydraulique.
  • Conduire l’eau sous pression jusqu'au réseau de chaleur urbain de Strasbourg via huit kilomètres de canalisations, dont 400 mètres sous le Rhin.

Plus d’infos

Durée du projet

Mise en service prévue en 2022

Coût total

25 millions d’euros