PANORAMED - plateforme de gouvernance pour l'espace méditerranéen

PANORAMED - plateforme de gouvernance pour l'espace méditerranéen
Pays : Espagne, France, Bosnie-Herzégovine, Albanie, Italie, Chypre, Slovénie, Croatie, Monténégro, Portugal, Malte, Grèce
Programme(s) européen(s) :
Interreg VB - Méditerranée (MED)
Thème(s) :
- Coopération maritime
- Changement climatique, gestion et prévention des risques
- Gouvernance transfrontalière et approches nationales
- Identification et résolution des obstacles
- Tourisme

Porteur du projet : Ministère des Finances et de l'Administration Publique d'Espagne

S’inscrivant dans l’axe gouvernance du programme INTERREG MED, PANORAMED est un projet ambitieux qui vise mettre en place une gouvernance renforcée de l’espace méditerranéen. PANORAMED contribuera à éliminer les obstacles suivants : difficultés à identifier des approches politiques et des plans opérationnels partagés dans des secteurs clés ; absence de dialogue sur les écosystèmes et de décisions politiques intégrées en raison du caractère multidimensionnel et multipartite de la gouvernance ; difficultés à créer des synergies et à intégrer les résultats des projets au niveau politique en raison de l’absence de cadre commun.

Partenaires

  •  Ministère des Finances et de l'Administration Publique d'Espagne (Chef de file)
  • Commission générale à l’égalité des territoires (CGET, France)
  • Direction de l'intégration européenne du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine (Bosnie-Herzégovine)
  • Ministère de l’intégration européenne d’Albanie (Albanie)
  • Région des Marches (Italie)
  • Direction générale des programmes européens, de la coordination et du développement de Chypre (Dgepcd) (Chypre)
  • Bureau du gouvernement pour le développement et la politique européenne de cohésion de la Slovénie (Slovénie)
  • Ministère du développement régional et des fonds de l'Union européenne – (Croatie)
  • Ministère des Affaires européennes du Monténégro - Direction générale de la coordination des programmes d'assistance de l'UE (Monténégro)
  • Agence de cohésion et de développement – (Portugal)
  • Ministère des affaires européennes et de l'égalité (Meae) de Malte - Division de la stratégie et de la mise en œuvre (Malte)
  • Ministère de l'économie et du développement de la Grèce (Grèce)
  • Région Provence Alpes Côte D’Azur – (France)
  • Région Émilie-Romagne- Direction Générale Ressources, Europe, Innovation Et Institutions (Italie)
  • Région Toscane: Direction Promotion du tourisme - Législation sur le tourisme et le commerce (Italie)
  • Secrétariat Général de la mer – (France)
  • Région Molise (Italie)
  • Région de Crète (Grèce)
  • Agence de la cohésion des territoires (Italie)

Objectifs du projet

  • Réunir dans un processus de dialogue et de décision novateur et permanent les autorités publiques nationales et régionales et les parties prenantes.
  • Contribuer à des processus politiques et décisionnels éclairés aux niveaux national et transnational sur les défis et opportunités communs dans la région méditerranéenne.
  • Soutenir la définition de cadres communs de gouvernance transnationale pour l'identification et la mise en œuvre d'approches, de politiques et de projets stratégiques partagés.

 

 

Public cible

Autorités publiques nationales et régionales

Activités du projet

PANORAMED fournira un cadre structuré et intégré reliant systématiquement les résultats des projets aux politiques et aux acteurs. Le projet intègre des mécanismes ascendants (« bottom-up ») et descendants (« top-down ») qui garantiront, à long terme, la durabilité des projets et de leurs résultats, tout en favorisant le dialogue et un processus de création d'un consensus autour des principaux problèmes de la Méditerranée. Les activités opérationnelles de PANORAMED s'articulent autour de 2 thèmes thématiques:

Tourisme côtier durable :

 

  • Accroître la compétitivité et l’attractivité des destinations méditerranéennes, ce qui impose de prendre en compte la durabilité économique, sociale et environnementale des actions
  • Renforcer les capacités des acteurs publics et privés concernés (adaptation à l’évolution des besoins et de la demande).

Surveillance maritime : 

 

  • Renforcer les capacités de gouvernance en matière de sécurité maritime (surveillance des navires et des évènements en mer), notamment par un meilleur échange d’information entre différents niveaux d’acteurs (locaux, régionaux, nationaux et européens)
  • Mieux connaitre et surveiller l’environnement naturel marin, lié aux capacités d’observation des acteurs locaux et à la coordination des institutions nationales et européennes

Ces deux thématiques sont complétées par 3 tâches transversales: liaison, migration et Maintreaming.

Durée du projet

03/07/2017 – 29/04/2022

Coût total

9 000 000 €