Observatoire franco-belge de la santé

Pays : Belgique, France
Frontière(s) : France-Belgique,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IVA - France-Wallonie-Vlaanderen
Thème(s) :
- Santé
- Observation

Constitué en Groupement Européen d'Intérêt Economique (GEIE), l'observatoire franco-blege de la santé a été créé en octobre 2002 et se compose de 59 membres répartis de chaque côté de la frontière franco-belge. Il vise à améliorer l'accès aux soins des populations locales.

Partenaires

  • Alliance nationale des mutualités chrétiennes (B)
  • Union nationale des mutualités socialistes (B)
  • Union nationale des mutualités neutres (B)
  • Union nationale des mutualités libres (B)
  • Union nationale des mutualités libérales (B)
  • Caisse auxiliaire d'assurance maladie invalidité (B)
  • Diverses mutualités régionales (B)
  • Observatoire de la santé du Hainaut (B)
  • Plusieurs hôpitaux (F-B)
  • Cram Nord-Picardie et Nord-est (F)
  • Plusieurs Caisses primaires d'assurance maladie (F)
  • Mutualité sociale agricole du Nord (F)
  • Fédération nationale de la mutualité française (F)
  • Agence régionale d'hospitalisation Nord-pas-de-Calais (F)
  • Observatoire régional de la santé Nord-pas-de-Calais et Picardie (F)
  • Agence d'urbanisme de Dunkerque (F)

Objectifs du projet

  • Améliorer l'accès aux soins des populations locales par la mobilité des patients et celle des prestataires, le partage des équipements et le soutien des initiatives locales;
  • Proposer une politique régionale de l'offre de soins;
  • Etre un catalyseur en matière de prévention, de soins et de santé publique;
  • Etre un partenaire incontournable sur la thématique transfrontalière franco-belge.

Public cible

Populations locales, décideurs politiques, personnels de santé

Activités du projet

L'observatoire a notamment oeuvré pour la signature de l'accord cadre franco-belge sur la coopération sanitaire transfrontalière du 30 septembre 2005 qui fixe les bases d'une coopération sanitaire transfrontalière approfondie , simplifie les procédures administratives et financières et facilite la coopération par la conclusion de conventions de coopération.