MMUST (Modèle multimodal et scénarios de mobilité transfrontaliers)

MMUST (Modèle multimodal et scénarios de mobilité transfrontaliers)
Pays : France, Allemagne, Belgique, Luxembourg
Frontière(s) : France-Allemagne, France-Belgique, France-Luxembourg, Allemagne-Belgique, Allemagne-Luxembourg, Belgique-Luxembourg,
Territoires :
Grande Région,
Programme(s) européen(s) :
Interreg VA - Belgique-France-Allemagne-Luxembourg (Grande Région)
Thème(s) :
- Transports
- TIC, télécommunications et services postaux

Porteur du projet : Agence d'Urbanisme et de Développement Durable Lorraine Nord (AGAPE)

Le projet MMUST (Modèle multimodal et scénarios de mobilité transfrontaliers) a été approuvé en mars 2018 par le programme Interreg V A Grande Région. Il s'agit d'un projet ambitieux de simulation des déplacements frontaliers entre la France, le Luxembourg, l'Allemagne et la Belgique, grâce à un programme informatique modélisant les flux de déplacements des personnes et des marchandises en Grande Région. L'objectif est de faire des prévisions permettant une aide à la décision concernant l'offre de transport dans la région. Les différents acteurs peuvent, par ce modèle de prévision, tester des projets d'infrastructures ou d'aménagement du territoire et mesurer leurs impacts potentiels sur le territoire.

Partenaires

23 partenaires (belges, luxembourgeois, français et allemands)

Les « concepteurs » et financeurs :

  • Ministère du développement durable et des infrastructures du Grand-duché du Luxembourg
  • Liège université
  • Université de Namur
  • Luxembourg Institute of Socio-economic Research (LISER)
  • Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)
  • Agence d'Urbanisme et de Développement Durable Lorraine Nord (AGAPE)

Les co-financeurs :

  • Wallonie
  • Ville de Metz
  • Ville de Luxembourg (Cellule de modélisation des trafics)
  • Ville d’Esch
  • Ville d’Arlon
  • Ville de Longwy
  • Ville de Thionville

Les partenaires méthodologiques :

  • Région Grand Est
  • Etat français
  • Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL)
  • Département de la Moselle
  • Département de Meurthe et Moselle
  • Département de la meuse
  • Land de Sarre
  • Land de Rhénanie-Palatinat
  • Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain
  • Idelux

Objectifs du projet

La Grande Région est une région transfrontalière où la saturation des infrastructures routières vers le Luxembourg est quasi permanente - plus de 185 000 travailleurs frontaliers se rendent chaque jour au Luxembourg - et où la situation ne cesse de se dégrader : 100 000 frontaliers de plus vers le Luxembourg sont prévus à horizon 2035, et les activités logistiques et commerciales dans la région vont aussi augmenter (accroissement des surfaces commerciales de +420 000 m2 à horizon 5 ans, et des plateformes logistiques de + 675 000 conteneurs à horizon 15 ans). Ainsi les flux de travailleurs et de marchandises, en constante augmentation, risquent de saturer les axes routiers. 

Face à cette situation qui entraîne retards et stress pour les frontaliers, le projet MMUST doit permettre:

  • une connaissance approfondie des déplacements,
  • d'avoir un panorama complet des projets liés aux transports et de les améliorer,
  • une prévision des déplacements et de la circulation de demain,
  • une coopération accrue entre les quatre pays frontaliers.

 

 

Activités du projet

Les étapes de la méthodologie développée dans le projet sont les suivantes : 

1. Préparation : collecte des données de mobilité existantes (BELDAM, EMF, EMD, FCD), réalisations de nouvelles enquêtes de mobilité (EDVM, standard Cerema), harmonisation des données

2. Construction du modèle : benchmark logiciels, définition des spécifications, codage des infrastructures, calcul des matrices de demande et de résistance de déplacement

3. Ajustement et validation : vérification de la capacité à reproduire le modèle actuel, étude des effets sur les flux d'un retour aux offres ferroviaires et autoroutières de 2000

4. Elaboration de scénarios d'évolution du territoire : scénarios généraux de cadrage socio-économique, scénarios de l'offre ou de la demande à partir de projets planifiés, test de nouvelles infrastructures ou politiques de transport

5. Utilisation : Simulation à l'horizon 2025, simulation à l'horizon 2035

 

Plus d'infos 

Coût total

2,9 millions d'euros sur 4 ans

Subventions européennes

Cofinancé par le FEDER à hauteur de 1,7 millions d'euros