MARGE – Inscrire les quartiers marginalisés dans l’espace du Rhin supérieur

MARGE – Inscrire les quartiers marginalisés dans l’espace du Rhin supérieur
Frontière(s) : France-Allemagne,
Territoires :
Région métropolitaine trinationale du Rhin supérieur,
Programme(s) européen(s) :
Interreg VA - France-Allemagne-Suisse (Rhin supérieur)
Thème(s) :
- Inclusion sociale

Porteur du projet : École Supérieure en Travail Educatif et Sociale de Strasbourg ESTES, Katholische Hochschule Freiburg et Fachhochschule Nordwestschweiz

Le projet “Marge“, concernant 9 quartiers ciblés du Rhin supérieur , vise à permettre à l’ensemble des professionnels actifs dans ces quartiers marginalisés de bénéficier d’une ouverture transfrontalière et des connaissances acquises grâce à ce projet.

En cela, le projet s’attache à mettre en synergie les administrations et les associations françaises, allemandes et suisses. L’objectif est d’aboutir à la constitution d’une boite à outils à l’usage des professionnels du travail social de part et d’autre de la frontière. Pour y parvenir, une recherche-action sera menée afin de comprendre comment le développement social urbain s’organise sur chacun des territoires sélectionnés pour le projet. Le projet se fixe 3 objectifs :
– Développer systématiquement les échanges entre les professionnels des administrations et les acteurs locaux
– Augmenter les connaissances et diffuser les pratiques et les méthodes innovantes des professionnels du développement social urbain
– Développer une formation à destination des professionnels, des administrations et de l’intervention sociale pour la promotion des compétences transfrontalières et de la communication

Partenaires

Français : 

École supérieure en travail éducatif et social de Strasbourg (ESTES)
Eurométropole de Strasbourg
Préfecture Région Grand Est
Préfecture du bas-Rhin
Région Grand Est
Observatoire Régional de l'Intégration et de la Ville (ORIV)
Association Régionale spécialisée d’action sociale d’éduaction et d’animation (ARSEA)
Eurodistrict Strasbourg-Ortenau
Ville de Saverne 

Franco-allemands : 

Office Franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ)
Fondation Entente Franco-Allemande (FEFA)
Jeunes Equipes d'Education Populaire (JEEP) 

Allemands : 

Katholische Hochschule Freiburg
Stadt Kehl
Hochschule für öffentliche Verwaltung Kehl
Forum Weingarten e.V.
Nachbarschaftswerk e.V.
Landesnetzwerk Soziale Stadtentwicklung und GWA Rheinland-Pfalz
Landesarbeitsgemeinschaft Soziale Stadtentwicklung und Gemeinwesenarbeit in Baden-Württemberg
Freiburger Arbeitsgemeinschaft Gemeinwesenarbeit

Suisses : 

Fachhochschule Nordwestschweiz
Soziokultur Schweiz - Stiftung für soziokulturelle Entwicklung und Partizipation
Plattform GSR - Forum für Gemeinde-, Stadt- und Regionalentwicklung
Kanton Basel-Stadt
Gemeindeverwaltung Pratteln
Gemeinde Suhr
Confédération Suisse
Canton d'Argovie
Canton Bâle-Campagne
Canton Bâle-Ville (NPR/CTE)

Objectifs du projet

  • Engager une concertation et un rapprochement des acteurs du Rhin supérieur par un échange, une connaissance mutuelle et un transfert des pratiques et des méthodes sur le long terme afin d’initier une perspective transfrontalière d’un développement social urbain intégré.
  • Thématiser dans une perspective transfrontalière les défis et difficultés similaires vécus par les quartiers marginalisés.
  • Initier de nouvelles formes de coopération entre les acteurs concernés du secteur politique, administratif et social.

Public cible

Quartiers marginalisés dans l’espace du Rhin supérieur

Activités du projet

Le projet prévoit : 

  • Un échange régulier des acteurs concernés (responsables des programmes de développement social urbain et de rénovation urbaine, acteurs du secteur de l’intervention sociale dans les quartiers, chercheurs des trois Ecoles en question). 
  • Un recensement de bonnes pratiques et techniques innovantes et leurs transferts dans les neuf quartiers. 
  • La création d’une formation trinationale à destination des professionnels des administrations et de l'intervention sociale pour la promotion des compétences transfrontalières.

Coût total

1 366 321 €

Subventions européennes

588 889 €