Interconnexion électrique Savoie-Piémont

Pays : France, Italie
Frontière(s) : France-Italie-Monaco,
Thème(s) :
- Aménagement du territoire et urbanisme
- Energies

Le projet d'interconnexion électrique entre la Savoie et le Piémont via le tunnel du Fréjus consiste au renforcement de l'interconnexion entre la France et l'Italie qui rencontre de nombreuses phases de saturation. Le transport de l'électricité devrait connaître une amélioration de part et d'autre de la frontière et sur quelques 190 km, comprenant des voies autoroutières ainsi que le tunnel du Fréjus. Cette nouvelle liaison HVDC (Haute Tension à Courant Continu) implique également deux stations de conversion sur chaque poste source italien et français. A terme, l'interconnexion franco-italienne va prévaloir en tant que la plus longue ligne HDVC construite à terre.

Partenaires

  • Terna - Rete Elettrica Nazionale S.p.A (IT)
  • RTE EDF Transport (FR)

Objectifs du projet

  • Renforcer les échanges énergétiques entre la France et l'Italie d'un tiers environ
  • Porter la capacité d'interconnexion globale entre les deux pays à 4 400 MW
  • Faciliter et développer l'innovation transfrontalière en la matière
  • Optimiser la collaboration entre les entreprises de transports françaises et italiennes sur le plan technique.

Public cible

Population locale et entreprises du secteur de l'électricité

Activités du projet

La partie française a commencé le renforcement depuis 2007 à partir de l'aménagement du poste de Grande Île 3. La partie italienne a lancé les travaux d'aménagement du poste de Piossasco en juillet 2013. La deuxième phase des activités va se poursuivre jusqu'en 2019.

Depuis février 2013, divers appels d'offres relatifs aux stations de conversion, aux ouvrages de génie civil et de câblage, ont été publiés.

Consultez la présentation de l'Autorité Environnementale française.

Coût total

1 400 000 000 € dont provisions italiennes : 840 000 000 € et provisions françaises : 560 000 €