Contact

COPIT - Conférence Permanente Intercommunale Transfrontalière
2 place du Concert
59043 Lille cedex
France
Tel :
+33 (0)3 20 63 33 68
Fax :
+33 (0)3 20 63 33 68
Mail :
info@copit-gpci.org

Lien(s)

Emulation (coopération autour des parcs d'activités français, flamands et wallons)

Pays : Belgique, France
Frontière(s) : France-Belgique,
Territoires :
Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IIIA - France-Wallonie-Flandres
Thème(s) :
- Développement économique transfrontalier
- Aménagement du territoire et urbanisme

Porteur du projet : Lille Métropole Communauté Urbaine

Dans le cadre de la Conférence Permanente Intercommunale Transfrontalière (COPIT), Lille Métropole Communauté Urbaine et quatre intercommunales flamandes et wallonnes (IDETA, IEG , LEIEDAL et WVI) ont mené le projet 'Emulation' lancé en mars 2003. A travers la constitution d’un réseau bi-national et tri-culturel, des échanges d'expérience et des débats ont permis de comparer et d’évaluer les pratiques en matière d’aménagement et de gestion qualitatifs des parcs d'activités sur les territoires français, flamand et wallon.

Partenaires

  • Lille Métropole Communauté Urbaine (France)
  • IDETA (Agence de Développement Economique du Tournaisis) (Belgique)
  • IEG (Intercommunale de Mouscron, Province Hainaut (Belgique)
  • LEIEDAL (Intercommunale de Courtrai, Province Flandre occidentale (Belgique)
  • WVI (Intercommunale de Bruges, Province Flandre occidentale) (Belgique)

Objectifs du projet

L’objectif du projet Emulation était d’échanger sur les bonnes pratiques en matière de qualité des zones d’activités, de les comparer et de créer un réseau d’acteurs dans ce domaine.
La coopération, qui consistait dans un premier temps en un travail d’observation, de réflexion et d’évaluation, doit également contribuer à la cohérence et à la crédibilité des projets.

Public cible

PMI et PME belges et françaises

Activités du projet

  • Constitution d’un groupe de travail : pendant trois ans, des experts belges et français de l’aménagement des zones d’activités se sont réunis pour partager leurs expériences en matière d’amélioration de la qualité des zones d’activités.
  • Constitution d’un réseau concerné par la programmation et la planification, la production et la gestion des zones d’activités économiques.
  • Echange et mise en commun des savoirs et des bonnes pratiques en matière de qualité des zones d’activités.Mise en œuvre et évaluation des instruments employés sur plusieurs projets de zones d’activités.
  • Production de deux rapports (synthèse comparative des savoirs, approches et expériences ; objectifs de qualité et exemples concrets de bonnes pratiques).
  • Communication des résultats auprès d’une centaine d’acteurs spécialisés lors d’un séminaire de conclusion, le 23 janvier 2006.

L’étude a fait ressortir les savoir-faire et complémentarités des régions impliquées dans le projet : Du côté wallon, la dimension culturelle de l’urbanisation des sites est mise en avant. Côté lillois, les thématiques liées à la mixité urbaine et à la mobilité (accès au site, transports en commun…) sont à l’honneur. Côté flamand, c’est la gestion et le management des zones d’activités, pour maintenir leur qualité tout au long de leur vie, qui sont ressortis.Les résultats du projet ont été rassemblés dans le Cahier n°15 de l’Atelier Transfrontalier publié par la COPIT.

Durée du projet

03/2003 - 01/2006