Eco-construction

Pays : Belgique, France
Frontière(s) : France-Belgique,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IVA - France-Wallonie-Vlaanderen
Thème(s) :
- Logement, habitat, foncier
- Aménagement du territoire et urbanisme
- Développement économique transfrontalier
- Energies
- Environnement, ressources, déchets

Porteur du projet : Association ECO TERRITOIRES

L’éco-construction constitue un levier de développement durable, à la croisée d’enjeux économiques, sociaux, environnementaux et culturels. Les partenaires du projet ont identifié des problématiques communes, dont la résolution dépend d’un travail à une échelle régionale, aujourd’hui freiné par l’effet frontière : une problématique économique : le transport des matériaux, gros volumes à faible valeur ajoutée, n’est économiquement pas tenable à l’horizon de 10 ou 20 ans, en raison de l’augmentation à venir de la facture énergétique ; une problématique environnementale : le paysage subit de profondes modifications, dues au manque d’harmonie des constructions, un habitat très consommateur d’espace, une gestion individuelle de l’énergie entrainant un gaspillage des ressources, et des émissions de CO2 qui pourraient être évitées ; une problématique sociale : éviter les effets ghettos des habitations, création de coopératives pour la production d’énergie, la fourniture de matériaux, la maîtrise foncière, l’alimentation de proximité ; une problématique culturelle : construction commune aux deux régions.
L'Eco-construction capitalise de nombreux projets transfrontaliers de construction d' "éco-quartiers", ou plus généralement d'"éco-zones",et favorise la communication, l'information ainsi que l'implication de la population transfrontalière.

Partenaires

  • TERRE ACADEMIE
  • Agence Locale de l'Énergie des Ardennes
  • VENTS D’HOUYET
  • Cluster Wallon Eco-construction
  • Conseil Général de l’Aisne
  • Parc d'Aventures Scientifiques
  • A petits pas
  • Chênelet Développement

Objectifs du projet

  • Créer les conditions techniques et structurelles propices au développement du secteur de l’éco-construction ;
  • Mettre en place les outils de développement des projets d’éco-quartier/éco-villages;
  • Sensibiliser et apporter des réponses pour l’éco-construction à l’ensemble de la population du territoire transfrontalier.

Activités du projet

  • Capitalisation des projets pilotes en cours et mise à disposition d’outils technico-économiques pour les architectes et les candidats bâtisseurs
  • Consolider les structures d’artisans – Chantiers d’expérimentation et de formation : organisation d’un programme de chantiers expérimentaux permettant de mettre en œuvre des pratiques encore mal maîtrisées par les professionnels locaux, avec l’aide de professionnels expérimentés. 10 thèmes ont été définis entre les partenaires, en fonction des problèmes rencontrés localement. Le principe est de faire deux cycles d’un an afin de permettre de former les artisans pour chaque technique, en inversant sur les deux ans les lieux de stage.
  • Définition d’un « éco-quartier » pour « ECOQUART AISNE WALLONIE », « ECOCONSTRUCTION ET CITOYEN » et « HABITECO » : Cette action est commune aux trois projets axés sur l’éco-construction, présentés dans le cadre d’INTERREG IV : les projets « ECOQUART AISNE WALLONIE », « ECOCONSTRUCTION ET CITOYEN » et « HABITECO ». Création d’une définition commune de l’éco-construction permettant une communication cohérente de la notion d’éco-quartier sur l’ensemble de la zone géographique dessinée par les trois projets et un partage de leur connaissance des enjeux environnementaux, économiques et sociaux du développement et de l’urbanisme rural. L’action est pilotée par le Cluster Eco-construction impliqué dans les trois projets.
  • Organisation des outils de la participation citoyenne:Informer et mettre à disposition des citoyens et des communes des outils juridiques et financiers pour des projets immobiliers, création d’un site internet.
  • Identification et portage de deux projets d’"ECO-HAMEAU", un dans les Ardennes (France), l’autre à Famenne (Belgique): Créer une véritable transfrontalière pluridisciplinaire pour faire émerger et tester un modèle d’éco-bâtis. Rédaction d’un vade mecum pour les futurs bâtisseurs.
  • Communication et sensibilisation - Promouvoir le projet et les résultats des diverses actions mises en place auprès d’un large public: organisation d’un salon de l’habitat écologique annuel (en alternance entre les deux territoires), organisation et médiatisation d’un circuit transfrontalier annuel de l’éco-construction, etc...

Durée du projet

Du 01-07-2009 au 30-06-2012

Coût total

854 262,00 €

Subventions européennes

FEDER : 351 281,00 €