CaroLingua

Pays : Allemagne, Belgique, Pays-Bas
Frontière(s) : Allemagne-Belgique, Allemagne-Pays Bas, Belgique-Pays-Bas,
Territoires :
Euregio Meuse-Rhin,
Thème(s) :
- Culture
- Education, formation, langues

Le projet "CaroLingua" est un exemple des efforts réalisés afin d'encourager la "compétence eurégionale" dans l’Euregio via une stratégie linguistique ciblée qui favorise la coopération transfrontalière.
Grâce à une campagne de sensibilisation spécifique, le projet veut encourager jusqu’à 60 écoles primaires et secondaires à se lancer dans une coopération transfrontalière à long terme et à élargir considérablement les possibilités d’apprentissage des langues du voisin. La coopération envisagée comporte des rencontres directes entre les écoles partenaires ainsi qu’un échange de vues régulier via les média modernes.
Les écoles participantes sont soutenues par des centres de coordination régionaux et par un service de gestion centralisé.

Partenaires

  • Communauté française Wallonie-Bruxelles
  • Inspection provinciale de l’enseignement - Hasselt
  • RWTH IKA - Aachen
  • Académie néerlandaise des langues - Maastricht
  • EU-Geschäftsstelle Wirtschaft und Berufsbildung, Bezirksregierung Köln

Objectifs du projet

L’objectif premier du projet est d'améliorer les capacités linguistiques des enfants dans l'enseignement primaire et secondaire au sein de l'Euregio. Parallèlement, il vise à assurer un meilleur accès aux possibilités de formation post-scolaires dans l’Euregio, et à renforcer son intégration économique et culturelle.

Activités du projet

Le projet "CaroLingua" facilite les formes de coopération suivantes :

  • l'apprentissage par la pratique pour les 6-7 ans: des classes des différentes régions partenaires de l'Euregio Meuse-Rhin participent à des activités communes comme des séances de jeux communes, visites, compétitions sportives, etc.
  • l'apprentissage en tandem: deux élèves du même âge mais de régions partenaires différentes forment un tandem
  • classes mixtes: les écoles situées dans régions frontalières autorisent les élèves d'une autre région à suivre certaines leçons.

Coût total

1 050 344 €

Subventions européennes

525 172 €