Brain Flow

Pays : Espagne, Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Lituanie, Norvège, Suède
Frontière(s) : France-Espagne-Andorre, France-Suisse, Allemagne-Suisse, Allemagne-Belgique, Allemagne-Pays Bas, Norvège-Suède, Lituanie-Pologne, Pologne-Russie, Pologne-Ukraine,
Territoires :
Eurorégion Niemen, Arc jurassien franco-suisse, Euregio Rhin-Waal,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IVC
Thème(s) :
- Emploi
- Education, formation, langues
- Développement économique transfrontalier

Porteur du projet : Ministère de l’économie, de l’énergie et de l’industrie du Land de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne)

Le partenariat « Brain Flow » est composé de 8 régions frontalières issues de 7 pays affectées par le phénomène de la fuite des cerveaux. La pénurie de main d’œuvre qualifiée est particulièrement importante dans les régions frontalières dans la mesure où les travailleurs peuvent aisément se déplacer dans un environnement économique plus favorable, créant un phénomène de « brain-drain / brian-gain ». La croissance économique est alors entravée ou ralentie par ce manque de main d’œuvre.
Le projet Brain Flow permet à ses participants d’ouvrir leurs approches et de trouver des solutions originales. Les différentes études produites par le partenariat prodiguent des recommandations aux régions concernées et développent de nouveaux instruments spécifiques à ce problème.

Partenaires

  • Région de Navarre (Espagne)
  • Regio Basilienis (Suisse)
  • Province d’Overijssel (Pays-Bas)
  • Province de Gueldre (Pays-Bas)
  • Comté de Värmland (Suède)
  • Comté d’Hedmark (Norvège)
  • Eurorégion Nemunas (Lituanie, Pologne, Russie, Ukraine)

Objectifs du projet

L’objectif général du projet “Brain Flow” est de permettre aux acteurs régionaux et locaux de développer des politiques et instruments pour faire face au phénomène « de fuite des cerveaux » et d’attirer le capital humain sur leur territoire en renforçant la compétitivité et les politiques d’innovation.

Par ailleurs, le programme vise à :

  • Développer l’échange d’expériences et de bonnes pratiques.
  • Renforcer le transfert de connaissances, stratégies, et outils permettant de retenir le capital humain.
  • Développer de nouvelles politiques, stratégies et instruments et développer une base de connaissance commune.
  • Diffuser les informations aux régions frontalières et autres acteurs impliqués dans la coopération transfrontalière.
  • Mettre en place les préconisations du partenariat dans les régions participantes pour initier une politique régionale innovante.

Public cible

Régions transfrontalières touchées par le phénomène de la “fuite des cerveaux”.

Activités du projet

  • Organisation d’échanges thématiques  d’expériences. 
  • Organisation d’une conférence interrégionale annuelle.
  • Organisation de séminaires et formations pour les partenaires du projet.
  • Coopération avec les acteurs et organisations locales.
  • Communication et diffusion des résultats aux acteurs transfrontaliers.
  • Recommandations pour les politiques régionales.
  • Identification et partages des bonnes pratiques.

Durée du projet

16/03/2010-28/01/2014

Coût total

3 400 000 €