Blue Links

Pays : Belgique, France
Frontière(s) : France-Belgique,
Territoires :
Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IIIB - Nord-Ouest Européen
Thème(s) :
- Aménagement du territoire et urbanisme
- Environnement, ressources, déchets
- Fleuves et rivières
- Tourisme
- Transports

Porteur du projet : Voies Navigables de France (Direction Régionale du Nord Pas de Calais)

Le projet "Blue Links" (faisant suite au "projet d’aménagement et de développement de la Deûle à l’Escaut") doit permettre la réouverture de la liaison Deûle / Escaut à la navigation de plaisance. Enjeu stratégique pour le tourisme fluvial et le développement durable, ce projet prévoit la réfection d’écluses, de ponts et d’équipements de plaisance, ainsi que le drainage et l’aménagement des berges du canal. D’une longueur de 28 km, la liaison comprend le Canal de Roubaix (dont la "Marque" canalisée) côté français et le Canal de l’Espierre côté belge.

Partenaires

  • Lille Métropole Communauté Urbaine
  • Voies Navigables de France
  • Ministère Wallon de l’Equipement et des Transports
  • Conseil Régional du Nord - Pas-de-Calais
  • Conseil Général du Nord
  • Préfecture du Nord - Pas de Calais
  • Agence de l’Eau Artois Picardie

Objectifs du projet

Le premier objectif est la remise en navigabilité du canal. A terme, le projet a également pour vocation de provoquer un effet de levier pour la régénération de friches, et un effet "catalyseur" pour d’autres projets situés sur l'itinéraire couvert.

Public cible

Population locale et touristes

Activités du projet

  • Remise en état des ponts mobiles, des passerelles et des écluses
  • Dragage des sédiments (300 000 m3 de sédiments à enlever, transporter et déposer)
  • Aménagements paysagers et chemins multi-usages pour obtenir une continuité tout au long du canal
  • Création d’un Centre de gestion du canal en France et d’une Maison du canal en Belgique
  • Mise en place d’une communication transfrontalière sur le projet (colloque transfrontalier, organisé par la COPIT le 24 mars 2006 en Armentières)
  • Fin 2008 : fête inaugurale

Durée du projet

2003-2008

Coût total

37 578 952 €

Subventions européennes

9 035 700 € (Objectif 2) - 8 634 750 € (Interreg IIIB)