Contact

Abisa (SAS)
France
Tel :
+33 (0)3 87 98 92 60
Fax :
+33 (0)3 87 98 92 60
Mail :
abisa@sabre-sa.fr

Abattoir transfrontalier entre la Sarre et la Lorraine

Pays : Allemagne, France
Frontière(s) : France-Allemagne,
Territoires :
Eurodistrict SaarMoselle,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IIIA - Lorraine-Sarre-Palatinat occidental
Thème(s) :
- Aménagement et équipement transfrontalier
- Développement économique transfrontalier

En juin 2007, un abattoir transfrontalier a été créé entre le Land de Sarre et la Région Lorraine. Situé sur la zone d’activités agro-alimentaire de Sarreguemines, en Moselle, cet abattoir transfrontalier est financé par des capitaux français et allemands. Il remplace l'abattoir devenu vétuste situé au centre de Sarreguemines qui a été rasé.
Le projet s’inscrit dans l’aménagement de tout le territoire transfrontalier et dans une perspective de coopération plus large qui est celle de l’ensemble de l’agglomération "Saarbrücken – Moselle-Est".

Partenaires

  • SAS société Abisa (Abattoirs industriels de la vallée de la Sarre) (France)
  • Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences (propriétaire de la zone agro-alimentaire) (France)
  • Coopérative des producteurs de viande de Moselle et des Fermiers Réunis (Allemagne)
  • "Schroeder Sarrebruck" (charcutier industriel) (Allemagne)
  • "Eck" (négociant en peau et cuir) (Allemagne)

Objectifs du projet

Le nouvel abattoir permet de répondre aux besoins des professionnels du secteur situés de part et d’autre de la frontière. Il remplace l’abattoir de Sarreguemines devenu obsolète. Il a une double vocation : recevoir la matière première provenant des deux pays et commercialiser les produits obtenus en France et en Allemagne.
Les objectifs vont au-delà de celle d’un simple abattoir puisque le projet s’inscrit dans une perspective de coopération plus large, notamment en matière de création d'emploi.

Public cible

Population et acteurs locaux

Activités du projet

  • Construction du bâtiment
  • Réception de la matière première provenant des deux pays
  • Commercialisation des produits obtenus en France et en Allemagne
  • Création d’emploi
  • Participation à l’aménagement du territoire et à la coopération transfrontalière de l’agglomération Saarbrücken – Mosselle-Est

Coût total

10 000 000 €