Abattoir transfrontalier en Cerdagne

Pays : Espagne, France
Frontière(s) : France-Espagne-Andorre,
Territoires :
Territoire de Pyrénées-Cerdagne, Espace catalan transfrontalier,
Programme(s) européen(s) :
Interreg IVA - Espagne-France-Andorre
Thème(s) :
- Aménagement et équipement transfrontalier
- Développement économique transfrontalier
- Espaces naturels et ruraux

Porteur du projet : Syndicat intercommunal de l’abattoir de Cerdagne – Capcir Haut-Conflent

L’abattoir transfrontalier d'Ur (Cerdagne française) fonctionne depuis début avril 2017. L'établissement promu par le Conseil comarcal de Cerdagne (Espagne) et le Syndicat de l’Abattoir de Bourg-Madame (France), a été financé à 50% par les deux partenaires et les fonds européens pour un coût total de 5,4 millions d’euros.

Quelques 300 éleveurs et bouchers des deux côtés de la frontière bénéficient de la nouvelle installation. Trois personnes travaillent à l'abattoir provenant de l’abattoir de Bourg-Madame. Dans un premier temps, l'installation traite environ 600 tonnes de viande, avec l'objectif d'atteindre 1000 tonnes.

Le projet d’abattoir transfrontalier est né en réponse au besoin de créer un nouvel outil indispensable à la filière du territoire cerdan, qui a réuni trois abattoirs existants (2 côté espagnol : à Puigcerdá et à Bellver de Cerdanya et un à Bourg-Madame pour le côté français). Ces installations se sont avérées inadaptées, notamment vis-à-vis des nouvelles normes européennes, et leur coût de rénovation était trop élevé.

Partenaires

  • Consell Comarcal de Cerdanya (Espagne)
  • Conseil régional du Languedoc-Roussillon (France)
  • Conseil départemental des Pyrénées-Orientales (France)
  • Association de gestion de l’abattoir transfrontalier de Cerdagne en Pyrénées catalanes

Objectifs du projet

  • Pérenniser l’élevage sur le territoire cerdan
  • Développer une filière viande de qualité

Activités du projet

  • Activités du projet
  • Création du projet architectural et technique
  • Achat des terrains à Bourg-Madame (Cerdagne française)
  • Gestion de l’abattoir par l’Association de gestion de l’abattoir transfrontalier 
  • Création d’une indication géographique protégée (IGP) transfrontalière : « Viande de Cerdagne »

Durée du projet

Fin des travaux : hiver 2015

Coût total

5 400 000 €

Subventions européennes

2 780 000 €