Missions

Veiller aux intérêts des territoires transfrontaliers

Les travaux menés par la MOT avec les acteurs locaux et régionaux - l’assistance et la mise en réseau - permettent de favoriser la prise en compte des territoires transfrontaliers dans les politiques nationales et européennes et d’aider à la définition de politiques et de stratégies d’ensemble.
Pour ce faire, la MOT relaie les besoins du terrain auprès des autorités concernées et formule des propositions d’évolutions législatives et réglementaires.

À l’échelle nationale

En France, la mise en place d’une "stratégie nationale pour le transfrontalier", avec la création d’un "dispositif national d’appui aux questions transfrontalières", est un enjeu majeur pour le développement des territoires.
La MOT est un outil d’information, d’appui, de formation et de diffusion. Elle possède une vision globale et une approche pragmatique et différenciée des dynamiques à l’oeuvre sur les territoires. Elle constitue un observatoire transfrontalier qui permet de connaître la situation aux frontières, d’assurer le suivi des décisions prises par l’État et d’élaborer des réflexions et des stratégies adaptées.

À l’échelle européenne

Les programmes européens destinés à soutenir la coopération transfrontalière, et plus généralement les politiques communautaires, sont des leviers pour le développement des territoires transfrontaliers.
La MOT fait entendre la voix des territoires transfrontaliers en Europe, et contribue à la prise en compte de leur spécificité dans les programmes et les législations communautaires : prises de position sur la politique de cohésion, révisions du règlement communautaire sur le GECT, etc.
Ces actions passent également par des partenariats directs avec les institutions européennes : Commission, Parlement, Comité des Régions et Conseil de l’Europe. La MOT travaille en partenariat avec d’autres organismes oeuvrant pour la coopération transfrontalière en Europe et dans le monde.