Région Hauts-de-France Nord Pas de Calais - Picardie

Catégorie d'adhérent : Région, Canton, Comté et Département, etc.
Date de l'adhésion à la MOT : 2016 (Région Nord-Pas-de-Calais : 2006, Région Picardie : 2013)
Pays concernés par la coopération :
- Belgique
- France
- Royaume-Uni

Description de la structure :

  • 5 987 883 millions d'habitants
  • 5 départements
  • 3 836 communes
  • Région la plus jeune de France métropolitaine
  • Une métropole « moteur » au cœur de l’Europe
  • 3ème région la plus peuplée

Compétences régionales : 

  • Le développement économique
  • La formation professionnelle
  • La mobilité interurbaine
  • Les lycées
  • L'enseignement suéprieur et la recherche
  • L’environnement 
  • L'aménagement du territoire
  • L' emploi : les régions coordonnent les acteurs locaux du service public de l’emploi (missions locales, maisons de l’emploi, Plie, Cap emploi…). L’enjeu central est la bonne coordination des politiques et acteurs de l’économie et de la formation au service de l’emploi. 

Consultez la fiche frontière "France-Belgique"

Consultez la fiche frontière "France-Royaume-Uni"

Enjeux frontaliers :

De par sa situation géographique, la région Hauts-de-France est éligible à 3 programmes transfrontaliers de la coopération territoriale européenne : programmes Interreg France-Wallonie-Vlaanderen, 2 Mers, France-Manche. En outre, la Région est autorité de gestion et autorité nationale du programme Interreg des 2 Mers (Enveloppe FEDER : 256 M€)

La Région est membre de 2 Groupements Européens de Coopération Territoriale : l'Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai et West-Vlaanderen-Flandre-Dunkerque-Côte d'Opale.

L'emploi transfrontalier est un enjeu important :

  • Aujourd’hui 37 000 résidents français travaillent en Belgique et 7 000 résidents belges travaillent en France, cependant la fiscalité, les allocations chômage, le droit du travail, le droit individuel à la formation sont différents entre la France et la Belgique. Il y a un manque de connaissance du marché de l’emploi transfrontalier et notamment des métiers en pénurie de main d’œuvre, tels que les secteurs de l’agroalimentaire, le textile et l’écoconstruction.
  • L’obtention d’un droit à l’expérimentation pour faciliter le placement ou la formation des personnes, en utilisant peut-être le « meilleur » des trois statuts sur des expérimentations pour des groupes restreints, permettrait de faire levier pour développer des mesures à une échelle plus large.

Projets :

  • Nos coopérations privilégiées avec la région wallonne et la Province de Flandre Occidentale dans le domaine du développement économique ont permis le dépôt de 3 portefeuilles de projets triparties entre Nord France Innovation Développement, l’Agence Wallonne pour l’Entreprise et l’Innovation et l’agence provinciale pour le développement économique de Flandre Occidentale « POM » sur les thématiques Industrie créatives, Matériaux, Santé, Textile, Logistique, et Technologie dans le cadre du programme Interreg France-Wallonie-Flandre pour un montant total de 53 177 954,36 euros.
  • Travail approfondi sur les thématiques de la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique aussi bien avec la Flandre Occidentale qu’avec le Kent dont les territoires sont très impactés par ces questions.
  • Coopération en matière de Système d’Information Géographique avec la Province de Flandre Occidentale.
  • Organisation d'ateliers de prospective sur le développement durable avec la Province de Flandre Occidentale.
  • Transport ferroviaire : le projet RoCK
  • La Région a participé de 2008 à 2015 au projet RoCK (Regions of Connected Knowledge), et a engagé des études qui visent à proposer des services ferroviaires entre Calais-Fréthun et Ashford : le métro TransManche.
  • Transport maritime : 3 projets RTE-T déposés dans le cadre de la liaison maritime Calais-Douvres. Le projet BRIDGE pour lequel les ports de Calais et Douvres ont sollicité des financements européens dans le cadre du programme RTE-T, représente un plan d’investissement ambitieux visant à améliorer les infrastructures des deux côtés du détroit.