Frontière Danemark-Suède

Dates de création de la frontière : 1523
Longueur de la frontière : Frontière maritime
Régions concernées : en Suède : Scanie, Blekinge, Halland - au Danemark : Jutland du Nord, Copenhague, Zélande

Programme(s) européen(s) :

La Suède et le Danemark sont séparés par une frontière maritime. Il est donc impossible de délimiter un kilométrage précis. L’Etat du Danemark s’est constitué aux alentours de 980 et la Suède est devenue indépendante en 1523, année qui est donc celle de la naissance de la frontière entre les deux Etats.
Les villes de Malmö (Suède) et de Copenhague (Danemark) sont reliées par le Pont de l’Öresund qui franchit le détroit du même nom. La construction du pont a commencé en 1995 et s’est achevée en 1999. Initialement inférieur aux prévisions, le trafic a fortement augmenté en 2005, lié en partie au fait que les Danois ont été de plus en plus nombreux à acquérir une maison en Suède (où les prix de l’immobilier sont inférieurs).
Le Danemark se situe à 4 km au large des côtes suédoises et le pont est d’une longueur totale de 7845 mètres. Les deux régions reliées par le pont forment le territoire transfrontalier de l’"Öresund". Cet espace accueille plus de 3 730 000 habitants et est, de par sa situation particulière, très avancé en termes de coopération transfrontalière.

Coopération transfrontalière

La coopération transfrontalière s’est fortement développée entre les deux pays et notamment entre la Région de Scanie côté suédois et les Régions de Copenhague et de Zélande du Nord pour le Danemark.
Du fait de l’absence de tracé frontalier, le périmètre du programme Interreg "Öresund - Kattegatt - Skagerrak" comprend également la liaison dano-norvégienne de Skagerrak. Les priorités définies par ce programme vise à faire de l’Oresund, l’une des régions transfrontalières les plus compétitives et attractives en Europe.
Ces pays bénéficient de situations économiques relativement favorables pour augmenter leur croissance économique. Certains domaines sont donc subventionnés afin de pouvoir développer des stratégies d’innovation et renforcer la cohésion de la région transfrontalière.
Le pont Oresund, accueilli avec tiédeur lors de sa mise en service, est aujourd’hui une réussite et le nombre de travailleurs frontaliers a été multiplié par dix en dix ans (20 400 en 2009). La circulation automobile a également augmenté de 141% depuis la première année d’exploitation du pont. Ces données sont le signe d’une intégration accrue entre les deux pays. Cependant il semble encore difficile de parler de "citoyens de l’Oresund" et les liens transfrontaliers entre les deux régions doivent encore être renforcés.
Pour cette raison, l’une des priorités du programme Interreg est également de favoriser l’intégration "au quotidien" : concevoir des moyens destinés à améliorer les relations entre les individus et les entreprises de part et d’autre, et permettre ainsi à la région de l’Oresund de se doter d’une réelle identité transfrontalière.
Comme le Danemark et la Suède sont séparés par une frontière maritime, ils participent également tous deux au programme opérationnel du "Sud de la Baltique". Les investissements visent en priorité à créer des emplois dans une région où le tissu économique est très diversifié. De nombreuses actions visent par ailleurs à préserver l'espace naturel, atout pour le développement de l’économie touristique. 


Projets de territoire et organes institutionnels de la coopération

Coopération transfrontalière au niveau régional

Région Öresund

Coopération transfrontalière au niveau local

Copenhague-Malmö