Frontière Allemagne-Danemark

Dates de création de la frontière : 1864 - Tracé actuel en 1920 par référendum
Longueur de la frontière : 67,7 km
Régions concernées : en Allemagne : Schleswig-Holstein - au Danemark : Sjælland et Syddanmark.

Programme(s) européen(s) :

Allemagne-Danemark

Présentation

S’étendant sur 68 km, la frontière terrestre germano-danoise est peu conventionnelle et ce à cause de la composition géographique particulière du Danemark. Elle délimite la séparation entre les régions de Schleswig-Holstein en Allemagne et de Sjælland au Danemark. Elle débute à l’Ouest au Sud de la ville de Tonder et s’achève à l’Est au Nord de la Ville de Flensbourg.

Historique

Le tracé de la frontière entre l’Allemagne et le Danemark résulte de la signature en 1864 de la Convention de Gastein, clôturant la guerre germano-danoise des Duchés, suite à laquelle le Danemark a cédé certains de ses territoires aux membres de la Confédération germanique. 
L’armistice de 1918 a permis de trouver une solution aux revendications territoriales. Deux référendums ont été organisés et la région du Schleswig divisée en deux, une partie danoise au Nord où le danois était la langue majoritaire et une partie allemande au Sud. Les déclarations de Bonn-Copenhague en 1955 ont porté sur la reconnaissance des communautés minoritaires de chaque côté de la frontière, favorisant ainsi le développement de la coopération transfrontalière.

Coopération transfrontalière

Aujourd’hui la coopération transfrontalière germano-danoise est un exemple de bonne coopération. Bien que les deux pays ne parlent pas la même langue officielle, la communication est facilitée par la présence des minorités de part et d’autre de la frontière.
Au nord de la frontière, la plupart des élèves apprennent l’allemand dans des écoles publiques, tandis qu’au sud le danois est une langue facultative. La présence de minorités a favorisé le développement du territoire transfrontalier en tant que bassin de vie mixte, et la formation linguistique reste un volet majeur du programme Interreg.
Le programme transfrontalier "Syddanmark – Schleswig – K.E.R.N" a pour principal but d’aider la région transfrontalière à devenir un acteur actif sur le marché mondial grâce à l’exploitation des ressources régionales. Il vise avant tout à améliorer l’attractivité de la région. Pour cela le programme s’articule autour des priorités "économie, innovation, affaires maritimes et environnement"  et "structures et ressources humaines transfrontalières".
Un second programme Interreg, le programme transfrontalier "Fehmarnbeltregion " œuvre majoritairement le long de l’axe Hambourg/Copenhague/Malmö. Son objectif consiste à transformer l’espace de la mer Baltique en une région maritime fonctionnelle. Ce programme espère développer l’esprit d’entreprise ce qui permettrait de faire de la région un centre d’affaires majeur. La durabilité environnementale est également soutenue et ce par les deux pays qui sont de fervents défenseurs des énergies renouvelables. Il propose des actions diverses qui concernent aussi bien l’innovation et les TIC que la gestion des ressources humaines transfrontalières et la protection du patrimoine et du potentiel maritime.
Trois eurorégions symbolisent aujourd’hui la coopération à la frontière germano-danoise : Sønderjylland-Schleswig, Fehmarnbeltregion et Fyns Amt/Kern. Assez anciennes, ces eurorégions mettent notamment  l’accent sur une coopération économique renforcée afin de faire de l’espace transfrontalier un territoire de pointe en matière d’innovation et de dynamisme.

Copyright photo : CNT


Projets de territoire et organes institutionnels de la coopération

Coopération transfrontalière au niveau régional

Euregio Rhin-Waal