Actualités

La situation à la frontière franco-britannique

Mars 2020

La situation à la frontière franco-britannique

La Grande-Bretagne est considérée comme faisant partie de l’Union européenne jusqu’à la fin de la période de transition post-Brexit en décembre 2020 et bien que, même avant le Brexit elle ne faisait pas partie de l’espace Schengen, face à la fermeture de cet espace aux ressortissants des pays tiers depuis le 17 mars à 12h, la frontière avec la France reste ouverte.

Du côté des traversées, en ferries, la compagnie DFDS a décidé de limiter le nombre de passagers par traversée de 50%, dans le but de laisser plus d’espace à chacun et de réduire les risques de transmission, jusqu’au 6 avril au moins. Une mesure similaire a été prise par Eurotunnel pour ses navettes fret. La compagnie P&O ferries ne compte pas réduire le chargement de ses navires. Les camions, les voitures ainsi que les personnes circulent normalement par les ports de la Manche bien que pas plus de 100 personnes ne soient autorisées dans un même local à bord des navires.

Eurostar a annulé la moitié de ses trains mardi 17 mars. À partir de jeudi 19 mars, la compagnie ne fera plus circuler que trois allers-retours Paris-Londres par jour. Du côté des navettes qui transportent les voitures dans le tunnel sous la Manche, le trafic sera peut-être amené à être réduit dans les prochains jours en fonction de la demande.

De l’autre côté de la Manche, le Premier ministre Boris Johnson a demandé à ses ressortissants de ne pas voyager et a fortiori de ne pas se rendre sur le continent. Sur le sol national, outre les recommandations d’éviter tout déplacement ou contact non essentiel, les écoles ferment à partir de vendredi 21 mars.

Enfin, face à la propagation du virus, le gouvernement a publié un projet de législation d’urgence donnant aux autorités des pouvoirs extraordinaires (par exemple, le pouvoir d'arrêter et d’isoler des personnes pour protéger la santé publique) pour une durée pouvant atteindre deux ans.

Retour à la liste